Kingdom Hearts News Adventures RPG
Nous cherchons actuellements des personnage pré-définis, des membres de l'Organisation et des personnages du jeu.

Kingdom Hearts News Adventures RPG

Incarnez votre héro préféré du jeu et faites-lui vivre de nouvelles aventures palpitantes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  EncyclopédieEncyclopédie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au Pays de l'innocence éternelle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 24
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Au Pays de l'innocence éternelle...   Jeu 8 Nov 2012 - 22:52

C'était une journée comme les autres au Pays Imaginaire, le pays où les enfants ne grandissent jamais. Comme toujours, l'Île vivait selon un cycle qui lui était propre: Les garçons perdus étaient à la recherche de Peter, les pirates (enfin... principalement DEUX pirates) cherchaient les garçons perdus, les Peaux-Rouges étaient à la recherche des pirates, et les animaux de l'île cherchaient les Peaux-Rouges. Comme tous tournaient plus ou moins autour de l'île, il était impossible pour eux de se rencontrer, à moins que l'un des groupes n'accélère pendant qu'un autre ralentit, ou qu'un groupe ne s'arrête. Il pouvait arriver que les Peaux-Rouges "jouent" avec les Garçons Perdus, mais pas toujours. Les sirènes chantaient toujours sur la lagune et le bateau de pirate restait calme en l'absence de deux de ses habitants. Peter? Probablement en vadrouille. Les garçons ne tarderaient pas à le trouver. De toute façon, il rentre toujours le soir, sauf s'il oublie. Tout ça pour dire que le Pays Imaginaire vivait comme il en avait l'habitude.

C'était cette île qu'Ino avait désignée comme nouvelle destination. Elle était revenue assez souvent ici. Elle aimait le Pays Imaginaire. Pas pour la végétation, ni pour le décor qui lui permettait d'utiliser son pouvoir pour voler mais à cause de son principe. Le Pays où l'on ne grandit jamais. Le pays où le principal souci est de t'amuser. Un petit paradis pour les enfants. Pourtant, le Pays n'était pas épargné par les Sans-Coeurs et ils avaient la particularité de n'être accessible qu'à condition de savoir voler. On pourrait donc penser que ça n'était pas le meilleur endroit pour Ino, encore légèrement épuisée par ses précédentes aventures. En fait, elle ne savait pas exactement qu'elle allait au Pays Imaginaire. Elle avait ouvert le couloir sombre seulement pour partir. Après, la destination, son subconscient l'avait choisie pour elle. Il lui fallait un endroit qu'elle trouvait rassurant. Le Pays Imaginaire semblait tout indiqué. Mais quitte à choisir, Atlantica aurait été plus indiqué.

En tout cas, elle avait atterri au Pays Imaginaire. Elle sortit du couloir sombre, capuche sur la tête. Elle titubait un peu, aussi son premier réflexe fut de chercher un endroit où se reposer. Elle repéra un arbre et des buissons. A priori, c'était une bonne cachette. Elle se dirigea par là et une fois assise, retira sa capuche. Elle était en sécurité pour l'instant. Pas un Sans-Coeur pour l'instant. Elle prit une grande inspiration. Elle était sauvée. Une chose était sûre: Plus de combat avant d'avoir repris des forces! Elle devait pourtant le savoir! La dernière fois qu'elle avait perdu ses forces, c'était ce qui avait causé sa perte. Était-ce pour cela qu'en voyant qu'elle était au bout du rouleau, elle était partie en paniquant? Parce qu'elle avait peur de finir une deuxième fois? Peut-être. En tout cas, il fallait qu'elle se repose et donc qu'elle dorme. Elle se blottit contre l'arbre et ferma les yeux. Sentant qu'elle s'endormait, elle mit sa capuche sur la tête. Les buissons la cacheraient.

Elle fit à nouveau un rêve. Mais pas un rêve comme celui qu'elle avait fait dans la Cité du Crépuscule. Non, c'était un cauchemar complet. Elle revoyait tous les moments où elle avait souffert et rêva que Saïx était de retour dans sa vie. Xaldin était là aussi. Ils ne lui voulaient pas du bien, c'était sûr. Elle était à bout de force, visiblement, elle s'était battue contre les deux et contre plusieurs autres silhouettes encapuchonnées. Au moment où elle allait recevoir le coup fatal, elle se réveilla...

En sursaut. Combien de temps avait-elle dormi? Impossible de le savoir, mais elle avait repris quelques forces. Pas assez pour tenir lors d'un combat, mais assez pour se servir de ses capacités de base. Il était temps maintenant d'aller explorer l'île. Elle invoqua son diapason, le lança vers les branches de l'arbre, une feuille tomba par par terre. Elle était très grande, assez pour le projet d'Ino. C'était une astuce qu'elle avait trouvée lors d'une mission. Son onde sonique lui permettait de se soulever du sol, voire de planer et de voler si elle était munie de ce qu'il fallait. La feuille allait l'aider à planer. Elle fit disparaître le diapason et prit chaque extrémités de la feuille en main. Elle se dirigea ensuite vers la falaise et se laissa tomber. Au moment où elle allait toucher l'eau, elle hurla, créant une onde sonique qui la propulsa à nouveau dans les airs. Elle répéta l'opération jusqu'à arriver sur le bateau pirate. Visiblement, il était passé de "à peu près désert" à "totalement désert". Elle s'assit sur le mat et contempla le Pays Imaginaire.

Elle avait toujours sa capuche sur la tête, par réflexe. Mais elle commençait à comprendre que cela n'avait ni queue ni tête, puisqu'à présent, elle n'avait pas peur de rencontrer les habitants de chaque monde (et qu'en plus elle était amenée à l'enlever presque à chaque fois). Elle était indépendante, avait ses propres buts. Mais plus elle regardait, plus elle trouvait que ce Pays était beau. Tout semblait si simple...

Elle ne se doutait pas que bientôt, elle ne serait plus seule...

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Cristal
avatar
Masculin Gémeaux Singe
Messages : 186
Date de naissance : 20/06/1992
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 25
Arme(s) : Dague
Âge du personnage : 250 ans
Invocations : Illusion

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Ven 9 Nov 2012 - 14:15

Cosette n'avait encore jamais autant voyagé. Deux mondes, c'était déjà énorme pour une fille cloîtrée chez elle. Cloîtrée pour mieux y être tuée et préservée. Il fallait croire qu'une beauté comme elle, une fille de cristal comme elle devait être placée dans un vitrine à l'abri de la poussière et des mains trop empressées. Mais si c'était pour la préserver davantage en lui ôtant la vie pour la préserver de la mort elle-même, de la vieillesse... Cosette ruminait cela et n'arrivait pas à s'en débarrasser. La vengeance était encore la chose qui la motivait.

En parlant de préserver sa jeunesse, ce monde était un véritable dôme stérile où on pouvait se targuer de ne jamais connaître la moindre ride apparaître. On pouvait en avoir, mais elle se trouverait déjà sur le visage. Et tant qu'à choisir, Cosette aurait peut-être préféré être enfermé dans ce monde hermétique que dans un manoir. Encore que, ça manquait de classe ce monde. Mais au moins, elle aurait su trouver des endroits où se cacher de la mort.

En marchant, elle se rendit jusqu'au port où mouillait un navire tape-à-l'oeil comme le décrivit Cosette, avec sa tête de mort à la poupe et son squelette entier à la proue. Alors qu'elle observait ce vaisseau, imaginant tout ce qu'on pouvait faire dessus, un homme et un autre plus petit avancèrent. Le plus grand grognait en pestant et en tâchant de respirer, à bout de souffle. Le plus petit ne faisait que répéter en boucle: "Mais oui, capitaine. Du calme, capitaine".

Le plus grand tonnait de sa voix de crécelle:

-J'en ai assez de courir après les enfants perdus, marre de chasser les indiens, j'ai horreur de vivre au pays imaginaire et j'ai horreur, j'ai horreur, j'ai horreur de Peter Pan.

Peter Pan ? Ca c'était un nom qui lui disait quelque chose à la petite Cosette. Et là tout de suite, elle fit le rapprochement avec l'homme au crochet, sans compter sur le nom et la caractéristique de ce monde. Alors qu'elle faisait tout ces rapprochements, le capitaine en question la remarqua et sembla soudain se calmer. Un autre effet de la peau de cristal parfaite de Cosette sans doute et de son visage de porcelaine. Il se frisa la moustache avant de s'approcher en faisant des ronds de jambe ridicules.

-Ma Lady. Enchanté de rencontrer une sirène comme vous. Je suis le capitaine Crochet. Et je vois que vous admirez mon bâtiment.

Autant jouer le jeu se dit Cosette. Elle battit des cils comme des ailes de papillon et remonta timidement son épaule et sa main devant sa bouche à défaut d'un éventail comme dans les dîners mondains.

-Il est raaaaavissant, Capitaine. Je m'appelle Cosette. Et j'adoooore votre moustache. Raaavissante !

Il n'en fallait pas beaucoup plus pour Crochet. Cosette savait bien comment fonctionnait ce genre d'homme. Quelque exagérations sur les manières, un compliment, quelque o et a en veux-tu en voilà et l'homme était déjà à ses pieds. Et le voilà déjà qui se vante d'avoir réussi à la charmer, certain d'être le maître quand c'est lui que Cosette fait tomber dans ses toiles.

-Tu as vu Mouche. Elle dit que c'est raaaavissant ! Qu'elle adore ma moustache. N'est ce pas merveilleux ?

"Oui Capitaine" répondit la voix nasillarde de Mouche.

-Vous plairait-il de le visiter mademoiselle ?

-Avec plaisir, Capitaine ! Répondit-elle en tendant sa main, en espérant qu'il ne la prenne avec sa mauvaise: le crochet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Raging Bolt
avatar
Masculin Sagittaire Rat
Messages : 26
Date de naissance : 19/12/1996
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Quelque part...
Arme(s) : Une lance réputée indestructible
Âge du personnage : inconnu
Invocations : aucunne pour le moment
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Electrokynésie, super vitesse, possibilité de se transformer en éléctricité
Point fort: Les temps de pluie, sa capacité à réagir au quart de tour
Point faible: Son manque de sociabilité, la froideur dont il peut faire preuve.

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Ven 9 Nov 2012 - 16:00

Une sphère noire s'était matérialisé sur une côte de ce fameux pays imaginaire, elle demeura quelque minutes ainsi avant de disparaitre en laissant à sa place un trône où était assis un individu caparaçonné dans une grande armure blanche. Néanmoins, et cela l'individu ne l'avait pas prévu, la côte n'était pas déserte: Une jeune fille et deux autochtone était là en guise de 'comité d’accueil". No Heart releva la tète et se mit à inspecter ces trois personne qui se tenait devant lui avec un soupçon d'exaspération. Il aurait dû partir plus tôt pour ce monde au lieu d'attendre, cela lui aurait évité de se faire remarquer dès son arrivé...enfin il fallait faire avec les difficulté.

Il sentit de la noirceur chez la jeune fille ainsi que dans ce qui semblait être le propriétaire du "galion" qui mouillait dans la mer juste à coté et reconnu ladite jeune fille comme un être venant des ténèbres. Tiens, peut être que cette arrivé remarqué lui avait permis de gagner du temps après tout. Il n'eus pas le temps de briser son mutisme que l'homme en rouge s'était retourné vers lui et le pointait du crochet.

- Peut on savoir qui tu es ? Tu nous dérange moi et cette demoiselle ! Alors pars comme tu es apparu: en vitesse !

L'armure ne répondit pas et, alors que l'autre se retournait déjà pour continuer à vaquer à ses affaires, balaya l'air d'un ample revers de la main. Le pirate eus juste le temps de se baisser pour esquiver la vague de ténèbres qui trancha tout de même la plume qui ornait son couvre chef en deux avant d'entailler le mat et de s'estomper au bout d'une certaine distance.

- La prochaine sera pour ta gorge.


Il reposa alors sa main sur l'accoudoir et détacha son regard du pirate encore sous le coup de la surprise pour le poser sur la jeune fille.

- Je sent les ténèbres qui te compose. J'ai quelque petit projet pour toi, tu n'a juste qu'à me suivre.


Il allait se lever mais il entendit un bruit étrange non loin de lui. Derrière son heaume inexpressif, ses yeux cherchaient d'où pouvait provenir ce fameux bruit jusqu'en haut du mat du navire pirate. Il ne cria pas, n'haussant que légèrement la voix afin de se faire entendre.

- S'il y a quelqu'un qu'il se montre.J'aurais grand plaisir à m'entretenir avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 24
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Sam 10 Nov 2012 - 2:03

L'avantage d'être en haut d'un mat, c'est que l'on a une vue sur tout ce qu'il se passe sur le bateau, sans que personne ne puisse vous voir et ce même si votre objectif est de rester tranquille. Tel était l'objectif initial d'Ino: Rester SEULE en haut de ce mat. Mais le destin voulait qu'il en soit autrement. En effet, les deux membres principaux de l'équipage rejoignaient leur bâtiment, à savoir le Capitaine Crochet et Smee, son second. Le premier pestait contre le second, comme à son habitude. Au fond, sans Smee, Crochet était désoeuvré, mais ça, il ne l'avouerait jamais. Jacques Crochet? Avouer qu'il est attaché à l'un de ses matelots? JA-MAIS! Totalement impossible. C'était la même chanson que d'habitude: "J'en ai assez de la chasse au garçons perdus", "Je n'en peux plus", "Pan m'exaspère", enfin bref. Vous voyez de quoi il s'agit.

*Il n'abandonnera jamais la chasse à Peter Pan, mais il en a assez... C'est bien un adulte. Dire quelque chose et faire le contraire...*

Elle voulut rire, mais se retint. Il ne fallait pas qu'ils la remarquent. Même si honnêtement, il aurait pu avoir tout le camp de Peaux-Rouges à bord, il ne l'aurait pas remarqué, tellement il était centré sur sa petite personne. Comme les adultes, il courait après le temps perdu sans vraiment se soucier de ce que les autres pensent avant que le temps ne l'emporte sur lui. Mais bon, jusqu'ici, rien d'alarmant pour Ino.

Jusqu'à l'arrivée d'une jeune fille. Elle monta sur le navire sans vraiment y avoir été invitée et assista donc à la dispute entre Crochet et Smee.
Mais lorsque le pirate remarqua la jeune fille, bien qu'elle ait encore assez l'air d'une enfant aux yeux d'Ino, il la salua poliment. C'était sûrement parce qu'elle était jolie. Même très belle. Ino, qui pourtant n'avait pas de coeur, faillit tomber du mat tellement elle était surprise par tant de beauté. Elle n'avait jamais rien vu de pareil. Cette fille semblait tout droit sortie d'un tableau ou d'un magasin de poupées de porcelaine. Comment cela était-il possible? En plus, elle devait le savoir, qu'elle était belle, car elle jouait le jeu en charmant le capitaine.

Visiblement, la jeune fille savait y faire avec les hommes. Elle y avait mit les formes et le capitaine était à son service. Elle disait s'appeler... Cosette? Un nom tout droit sorti d'une oeuvre d'art, si vous voulez l'avis d'Ino. Cette fille était irréelle. Et pourtant, elle se tenait là, avec le capitaine, celui qui il n'y a pas plus de 10 minutes, hurlait à qui voulait l'entendre qu'il détestait la jeunesse insolente. Toujours est-il que Crochet lui obéissait aveuglément. Ino, pourtant douée en manipulation, était surprise de la rapidité avec laquelle le pirate était à sa botte.

Mais très vite, son attention se focalisa sur un autre phénomène étrange: l'apparition plus loin d'une sphère noire. Un Sans-coeur? Ino eut des frissons. Ca ne présageait rien de bon. Apparut à la place de la sphère un trône avec une personne en armure assise dessus. Ino eut l'étrange impression de le connaître, mais cela ne pouvait être qu'une impression, car son apparence ne lui disait rien. Mais alors pourquoi avait-elle cette sensation de peur? Peut-être était-il malveillant...

Ino en acquit la certitude en voyant comment il s'était attaqué à Crochet. Le pauvre bougre eut juste le temps de baisser la tête. Sa tête aurait était tranchée sinon. Ino déglutit pour lui et sentit la vibration du coup jusqu'en haut du mat, manquant à nouveau de tomber. Il valait mieux ne pas se frotter à... A cette chose qui venait d'apparaître.

Visiblement, il sentait aussi les ténèbres dans les coeurs. Il est vrai que Cosette, maintenant qu'Ino y faisait attention, filait un mauvais coton à la Simili, mais pas autant que la créature. Crochet? Ino le trouvait tellement imbécile qu'elle ne faisait pas attention. Et puis, il attirait la malchance et les Sans-Coeurs avec ses mauvais côtés, pas les ténèbres.

Ino alla se protéger dans le nid-de-pie, pour réfléchir à comment elle devait réagir. En faisant cela, elle avait fait un peu de bruit, ayant oublié de couvrir le son de ce qu'elle faisait. Oui, en temps normal, Ino pouvait être très gauche et très bruyante. Mais le nid-de-pie la cachait assez. Elle respira un coup et se mit à réfléchir. Il n'avait probablement pas remarqué sa présence avant parce qu'il sentait les ténèbres des coeurs. Ino n'ayant pas de coeur, elle pouvait passer inaperçue. Mais visiblement, il l'avait entendue:


S'il y a quelqu'un qu'il se montre.J'aurai grand plaisir à m'entretenir avec lui.

Ce n'était pas possible. Elle avait vraiment l'impression de le connaître. Mais pouvait-elle se montrer, alors qu'elle n'avait pas encore retrouvé la totalité de ses forces? Après tout, à part la vie, qu'avait-elle à perdre? Il est vrai que le fait qu'il ne sente pas sa présence était un atout considérable, pourquoi le perdre? Oh et puis zut! Il fallait savoir se mouiller. Et puis, honnêtement, elle était plus à son avantage entourée d'eau (dont les ondes sont similaires à celles du son) qu'en haut à simplement attendre que le temps passe. Elle se fit donc aussi discrète que possible, sortit du nid-de pie, et attrapa le premier cordage qui lui passa sous la main et sauta dans le vide, faisant une entrée néanmoins spectaculaire sur le pont du navire. Les capuches de l'Organisation tenaient bien, car l'opération ne l'avait pas fait bouger de la tête d'Ino. Elle couvrait toujours sa tête, masquant son visage. Voyant le visage défait du capitaine qui commençait à se demander comment tout ce monde avait fait pour atterrir ici, elle lui dit, en prenant une autre voix que la sienne, ainsi que son pouvoir le lui permettait:

Il faudrait renforcer la sécurité sur le bâtiment. On y entre comme dans un moulin.

Elle avait dit cela en prenant un ton sarcastique, évidemment. La voix? Comme d'habitude, la première qui lui vint à l'esprit, ici celle d'Ienzo, sortie de ses plus profonds souvenirs d'enfance.
Elle posa ensuite son regard sur l'armure sur patte. Elle n'y alla pas par quatre chemins (mais utilisait toujours la voix d'Ienzo):


J'ai l'impression de te connaître: qui es-tu?

La question qui lui brûlait les lèvres. Car maintenant qu'elle se trouvait devant lui, elle avait plus que jamais l'impression de le connaître, sans le resituer. Et pour cause: Elle ne le connaissait pas. En tout cas, pas comme ça...

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Cristal
avatar
Masculin Gémeaux Singe
Messages : 186
Date de naissance : 20/06/1992
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 25
Arme(s) : Dague
Âge du personnage : 250 ans
Invocations : Illusion

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Sam 10 Nov 2012 - 12:50

Connaissez-vous tout ce qu'on dit sur la "première impression" ? Et bien là, prenez en compte ceci, car ça risque d'être important. De deux choses l'une. Soit l'armure avait envie de vraiment se faire mal voir de Cosette, soit il ignorait tout d'elle au point qu'il ne se rendait pas compte de l'énorme erreur qu'il venait de commettre.

Dans un premier temps, l'armure l'avait dérangé dans son entreprise de séduction. Il avait dérangé son "rencard", sa visite du navire et quand Cosette décidait de faire quelque chose, elle le voulait, le désirait, le faisait jusqu'au bout, rien ne pouvait et ne devait se mettre en travers de son chemin. Ainsi, que cet homme vienne et interrompe sa petite partie de charme, sa "chasse" comme elle l'appelait, qu'il vienne ainsi déranger l'araignée dans sa confection de sa toile, c'était déjà une raison plus que suffisante pour la mettre de travers.

Mais le pompon, c'était sûrement sa proposition. Là, il allait non seulement à l'encontre de son désir immédiat (séduire Crochet) mais aussi de son désir sur le long terme (la vengeance sur son fiancé, dont la séduction de Crochet n'était qu'un moyen de patienter et de marquer sa libération sur son fiancé). Il prétendait savoir qu'elle avait des ténèbres en elle, chose que Cosette se contrefichait, et qu'un homme qu'elle ne connaissait pas prétende savoir quelque chose d'elle, voilà qui l'énervait encore davantage. Et finalement, "un projet pour elle", comme si elle n'était qu'un outil.

Elle avait décidé de ne plus être la petite fifille aux pieds des hommes, bien éduquée, bien obéissante. Non, ce serait l'inverse. Les hommes seraient ses outils, pas l'inverse. Alors quand un étranger vint lui dire qu'elle faisait partie d'un projet autre que le sien, elle manqua de criser. Cet excès de confiance, typique des hommes... Croyait-il avoir tous les droits sur elle ? Et pourquoi ? Parce qu'elle était jeune ? Parce qu'elle était femme ? Elle tâcha de garder son calme. Un excès de rage risquait de la rendre bien moins charmante aux yeux de sa proie. Et puis, avouons-le, elle ne pouvait pas se battre. Alors mieux valait simplement refuser, tout en faisant bien comprendre à cet homme sa façon de penser. Rester dans la bienséance, malgré tout, de sa condition, de sa bonne éducation.

-Oh comme c'est intéressant ! Minauda t-elle d'un ton qui montrait bien que c'était tout le contraire. -Des projets ? Besoin d'une ouvrière serviable et zélée pour servir ces jolis petits desseins ? Comme c'est bien pratique, une jolie fille des ténèbres qui se présente, que voilà un outil parfait. Elle fit une pause en remontant sa robe au niveau du genou dans une posture aguicheuse (que Crochet ne fit pas mine d'ignorer en sentant sa moustache frétiller) Après un petit temps, elle reprit: -Ce sera non, boîte de conserve. J'ai mes propres projets, et ils ne souffriront pas d'être encombrés par les tiens. Tu ne vaux pas pour moi plus qu'un pet de mouche.

Crochet eut un petit soubresaut accompagné d'un petit rire aigu et soudain. Cosette allait encourager son "chevalier servant" à reprendre la visite quand la personne au dessus du mât fit son apparition à son tour, irritant davantage le Crochet. Plutôt que de le laisser lui échapper par trop de colère, Cosette se pendit au bras du capitaine (celui avec la main, pas le crochet, prudence) Toutefois, un plan germa dans l'esprit de la petite, qui, pour le coup, aurait besoin d'un Crochet remonté.

-Cher ami, vous me décevez. Ce bateau si chaaaaarmant est occupé par tant de rats. Je me retire.

Elle fit mine de s'en aller. Crochet en fut d'abord tout décontenancé. Il ne mit pas longtemps à faire le lien et à comprendre ce que Cosette signifiait: que tant qu'il y aurait des gêneurs comme ces deux-là, Crochet n'obtiendrait rien de plus de la charmante demoiselle. Il fut malgré tout hésitant. Rapport au coup reçu préalablement par la "boîte de conserve". Mais quand il vit Cosette s'asseoir sur un tonneau en croisant les jambes ostensiblement et en soupirant pour faire aller et venir sa poitrine, il eut un regain de courage.

-Déguerpissez ! Fut-il seulement capable de hurler à pleins poumons, rouge comme une tomate.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Raging Bolt
avatar
Masculin Sagittaire Rat
Messages : 26
Date de naissance : 19/12/1996
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Quelque part...
Arme(s) : Une lance réputée indestructible
Âge du personnage : inconnu
Invocations : aucunne pour le moment
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Electrokynésie, super vitesse, possibilité de se transformer en éléctricité
Point fort: Les temps de pluie, sa capacité à réagir au quart de tour
Point faible: Son manque de sociabilité, la froideur dont il peut faire preuve.

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Sam 10 Nov 2012 - 13:38

La jeune fille se moquait de lui, même le pire des imbéciles pouvait s'en rendre compte. Or No Heart n'était pas d'humeur à ce qu'on ce moque de lui, ni que l'on prenne un air minaudier juste sous son nez. Qu'elle l'insultait ne lui faisait rien, qu'on le dédaigne en revanche lui donnait l'envie de transformer cette petite arrogante en charpie sur le champ. Mais il ne le pouvait pas, cela serait se priver d'une aide éventuelle et dieu sait qu'il en avait besoin à ce stade de son recrutement.

* Dépendre ainsi d'une si irritante création des ténèbres m’agace au plus haut point. Mais plus je passe de temps à chercher de l'aide moins il m'en reste pour accomplir mon plan.*


Il relâcha sa forte prise sur l'accoudoir et réfléchit calmement aux dernière parole de l'effrontée. Elle avait des projet qu'elle ne voulait pour rien au monde abandonner si il avait bien compris, alors pourquoi ne pas s'en servir ? Il lui suffirait peut être de lui donner ce qu'elle voulait en échange de son aide. Un troc qui durerait jusqu'à ce qu'il n'ait plus besoin d'elle et vice versa. Cette idée lui paru être la meilleure pour le moment, et puis si elle venait à ne pas tenir ses engagement se sera tant pis pour elle.

Mais un nouveau coup de théâtre survint à l'improviste: un individu portant le manteau noir de l'Organisation XIII descendit du mat, il y avait donc bien quelqu'un qui les épiait depuis ce rafiot. No Heart le regarda arriver et sa voix lui fut immédiatement reconnaissable. Cette voix, c'était Zexion, aucun doute possible. Mais le fait de savoir qui il était ne dissipa pas la méfiance de l'armure qui trouvait son comportement étrange.

Pourquoi donc se dévoiler devant les habitants de ce monde ? Cela était contraire au dogme de l'Organisation. Pourtant cette voix était bien celle du numéros VI, alors pourquoi doutait il encore ? Le mieux était encore de faire comme ci il n'avait rien remarqué et de répondre simplement à la question que l'autre lui avait posé, en profitant de cela pour le cuisiner un peu.

- Mon nom est No Heart, toi tu es le numéros VI n'est ce pas ? Je suppose que ton supérieur t'a envoyé ici pour une bonne raison....rassure toi je ne creuserais pas plus profond.

L'armure avait volontairement utilisé des terme ambigüe afin de ne pas trop en révéler sur l'Organisation si jamais cet individu était bien un imposteur -Bien que pour ce faire passer pour l'un d'eux il devait en savoir beaucoup- et surtout pour gagner sa confiance, lui faire croire qu'il était de son coté, il tapota ensuite du doigt sur l'accoudoir sans quitter des yeux le similis dont il doutait toujours de l'identité avant d'ajouter à brule pourpoint:

- Mais est ce toujours par soucis de discrétion que tu te promène sans ton cher petit lexique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 24
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Dim 11 Nov 2012 - 2:01

C'était la deuxième fois. C'était la deuxième fois qu'elle utilisait cette voix, et la deuxième fois qu'elle utilisait cette voix. La deuxième fois qu'elle utilisait la voix de Ienzo et donc de Zexion, et la deuxième fois que cette voix lui posait problème. La première fois qu'elle l'avait utilisée, c'était pour passer devant Saïx. Mais la supercherie n'avait pas duré longtemps, car Ino avait oublié un détail capital à l'époque: Zexion était mort. C'était problématique. Et là, elle utilisait la voix de Zexion, mais en réalité, elle ne savait que peu de choses sur le n°VI. Elle savait d'où il venait, elle savait que son arme était le lexique, mais sinon... Elle ne savait pas grand chose. Elle comptait en fait sur l'ignorance de l'armure parlante. Mais manque de chance, l'armure savait de quoi on parlait...

Mais avant de continuer, revenons un instant à Crochet, Cosette et le reste, donc la partie comique de la situation. Il fallait dire que Cosette ne lâchait pas l'affaire. Elle était bien décidée à séduire Crochet par tous les moyens possibles! Si bien qu'Ino, observant la scène du coin de l'oeil, commençait à deviner que la petite avait une idée derrière la tête. Comment elle en était arrivée à cette conclusion? C’est simple: elle ne voyait pas comment une fille pourrait avoir à l'idée de séduire Crochet sinon pour lui jouer un mauvais tour. Cet homme est un clown, le dindon de la farce malgré lui dans son obstination. Mais il fallait lui laisser cela: Il avait le mérite de faire rire les enfants. Il pouvait être la risée du pays, il ne le saurait probablement jamais. Et pourtant, il savait être dangereux. Et il le prouvait à chaque initiative qu'il prenait contre Peter Pan. Oui, malgré son caractère, il restait un pirate redoutable et connu. C'était ce qu'Ino se répétait à chaque fois qu'elle le voyait et à chaque fois qu'elle oubliait qu'elle lui devait (théoriquement) le respect. Mais là, le fait qu'une jeune fille lui fasse perdre si facilement ses moyens... Ino ne pouvait que soupirer et plaindre le pauvre capitaine... A moins que...


*A moins qu'énerver le capitaine fasse partie d'une stratégie mise au point par Cosette...*

Ino était loin d'être idiote. Et ce qu'elle avait découvert ou pensait avoir découvert l'incitait à se méfier encore plus de Cosette. Elle n'était pas bien intentionnée, mais partageait son désir d'indépendance avec Ino. Le pouvoir de faire ce que l'on veut... Qui voudrait y renoncer? Eh bien, même si cela pourrait paraître étonnant, Ino y renoncerait. Si cela lui permettait d'être avec les gens importants pour elle, elle abandonnerait sans hésiter une seule seconde cette indépendance qu'elle avait gagnée si difficilement. Mais c'était également cette indépendance qui la mettait en danger. En effet, elle n'avait pas d'allié pour la soutenir... non, elle n'en avait pas vraiment. Elle aimerait bien pourtant. En tout cas, elle n'appartenait à aucune communauté, et ne pouvait que compter sur ses connaissances personnelles qu'elle avait acquises elle-même au cours de ses missions ou en fouillant dans les archives de l'Organisation.

Repassons à No Heart. Car c'était comme cela qu'il disait qu'il s'appelait. Il n'y avait pas à dire, il était impressionnant. Il ne s'agissait que d'une grande armure au fond, mais Ino savait qu'elle avait de la chance de ne pas avoir de coeur pour ressentir la peur, car sinon, elle aurait probablement déjà été démasquée. Même si elle se doutait que No Heart devait se poser des questions: elle n'avait pas réellement le gabarit de Zexion, elle était un peu plus petite que lui (et était une fille, accessoirement, mais sous le manteau, ça ne se voyait pas trop), elle n'avait en fait que le manteau de l'Organsation et sa capacité à imiter la voix de celui-ci... Bon, et elle avait la même coupe de cheveux, mais ça n'allait pas beaucoup lui servir. Il fallait vraiment qu'elle pense à prendre des accessoires rappelant les gens qu'elle imitait. Mais comme Zexion était rarement la personne qu'elle imitait... Elle ne s'était jamais souciée de savoir si elle était crédible sur le long terme.

D'ailleurs, pourquoi la voix de Zexion était-elle la première à laquelle elle avait pensée sur le coup? Son subconscient avait-il senti que No Heart avait un lien avec une personne qu'elle connaissait? Pourquoi lui inspirait-il une telle peur? Pourquoi - bon sang de bonsoir! - avait-elle l'impression de connaître cette personne?! Ca en devenait perturbant...

En tout cas, elle était sacrément dans la mouise, car justement, No Heart connaissait le propriétaire de la voix.


*Oups... Je fais comment, moi, maintenant?*

Surtout qu'elle n'avait pas pensé à une chose avant de choisir cette voix: COMMENT ALLAIT-ELLE IMITER LE POUVOIR DE ZEXION? Elle possédait un pouvoir sur le son, mais sinon une illusion auditive, elle était totalement incapable d'en créer une! Pire: S'il lui demandait de montrer son lexique, elle serait démasquée, puisqu'elle n'en a pas. De plus, elle n'avait pas assez observé Zexion pour pouvoir vraiment imiter ses habitudes.

Pas de doute: No Heart se doutait déjà qu'elle était un imposteur. Sinon, il n'aurait jamais posé ces questions.

Lorsqu'Ino était amnésique, elle subissait sa ressemblance avec Zexion. Elle n'imitait pas son caractère, c'était son caractère. La trace que Zexion avait laissée sur elle lors de sa perte de mémoire. Elle n'avait pas besoin de réfléchir pour être comme lui. Elle aimait naturellement le travail bien fait, détestait naturellement avoir à faire le sale boulot quand elle pouvait envoyer quelqu'un d'autre, et manipulait sans trop réfléchir. Mais en regagnant sa mémoire, elle avait aussi regagné la partie concernant sa propre façon d'être, qui n'avait pas grand chose à voir avec celle de Zexion. Elle devait alors réfléchir à ce qu'elle devait faire. Elle était déjà très mal partie: Zexion ne se serait jamais montré devant les habitants des mondes, sauf si cela faisait partie des risques de la mission ou qu'on le lui avait demandé. Comment allait-elle s'en sortir cette fois? Elle déglutit et fit fonctionner sa cervelle à plein régime pour trouver une solution. Pour l'instant, il fallait y aller au bluff et gagner du temps.


Tu m'as l'air bien informé sur l'Organisation... Mais j'ai l'impression de te connaître, sans savoir d'où...

Erreur n°2. Pourquoi? Hormis le fait que Zexion n'aurait JAMAIS oublié son supérieur, même si là, il était difficile de le deviner, il était plus proche de Xemnas qu'on pouvait le croire... Erreur qui allait être fatale à l'imitation d'Ino...

Mais est-ce toujours par soucis de discrétion que tu te promènes sans ton cher petit lexique ?

Zexion ne se balade JAMAIS sans son arme... Plus généralement, un membre de l'Organisation ne se balade JAMAIS sans son arme, surtout lorsqu'il part en mission. Zexion lisait même son lexique parfois PENDANT les missions. Jamais pendant un combat ou lorsqu'il devait se concentrer pour ses illusions, mais sinon, il était toujours avec son lexique. Là, Ino était très mal... Elle avait beau réfléchir, elle ne trouvait pas de parade. Aussi resta-t-elle silencieuse. Après tout, elle en avait déjà trop dit.

*Qui est cet homme, PRÉCISÉMENT?*

Il allait probablement deviner, ou du moins être sûr qu'elle n'était pas celui qu'elle imitait, mais ça elle le savait. A présent, elle cherchait comment éviter de mourir si jamais celui-ci décidait de l'attaquer, alerte et attentive au moindre coup qui lui était porté ou lui serait porté. Et intérieurement, elle commençait à sentir l'influence du Pays Imaginaire, commençant malgré elle à prendre cela comme un jeu. L'esprit de Peter Pan pouvait être contagieux... et les fées ne sont jamais loin...

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Cristal
avatar
Masculin Gémeaux Singe
Messages : 186
Date de naissance : 20/06/1992
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 25
Arme(s) : Dague
Âge du personnage : 250 ans
Invocations : Illusion

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Dim 11 Nov 2012 - 3:25

Le pauvre Crochet avait bien du mal à se faire respecter. Et bien que le dessein final de Cosette restait d'avoir le capitaine pour elle toute seule, elle ne pouvait que s'amuser de l'incompétence de ce stupide singe. Elle l'observait faire, ou plutôt ne rien faire, avec un sourire amusé. Car quand Crochet se rendit compte que son ordre avait été ignoré, que sa présence même était remise en cause, il vit encore plus rouge. Les deux protagonistes se fichaient bien de ce qu'il disait ou même de sa présence.

Cosette s'amusa en se disant qu'au fond, ils auraient pu tous les deux se retirer dans la cabine de Crochet ou ailleurs, ça n'aurait pas changé grand chose. Les deux personnes seraient restés à discuter sans se rendre compte de leur absence. La seule chose que cela aurait "changé", c'est que les deux protagonistes étant sur le navire de Crochet, cela ne faisait pas bien sérieux que le capitaine n'arrive pas à se faire obéir et à chasser deux personnes du pont de son navire. Vis à vis de ses hommes, Crochet ne devait pas pouvoir se le permettre.

C'était qu'il était presque attendrissant le capitaine à gigoter, ne plus savoir quoi faire. Un instant, il dégaine son épée mais ne fit pas grand chose d'autre. Même ça, c'était passé inaperçu visiblement.

De son côté, Cosette était étonnée que l'homme en armure n'ait pas plus insisté à son sujet. Au fond, tant mieux, mais elle se serait attendu à plus de "fierté masculine". En plus, sous ce heaume, il était impossible de savoir si cela l'avait même énervé, choqué ou attristé. C'était comme parler à un robot. Il avait dû enregistré la réponse mais quand à ce qu'il en avait calculé, ça restait dans la mémoire interne. Que voulait-il bien cacher ? Cosette eut un petit rire moqueur discret en pensant que sous son armure, il n'était peut-être qu'un homme maigrichon et ridicule et que son armure n'était là que pour lui donner de l'ampleur. Typique des hommes, non ?

Puisque le spectacle "Crochet" n'avançait pas, autant se rabattre sur celui des deux autres protagonistes, bien que leurs problèmes ne l'intéressaient pas. Ca parlait d'organisation, de lexique, de numéro, de supérieur...Enfin bref, que du jargon, allez savoir où cela menait. Au moins, le nouveau venu, l'encapuchonné (il y avait décidément une mode du visage camouflé) semblait comprendre.

Crochet se tourna vers Cosette un bref instant. Elle le remarqua et reposa son regard sur elle, le transformant d'un regard égaré à un regard charmeur.

-Vous me décevez mon ami. Ce bateau est à vous ou pas ? Bah, peu importe. Laisse-les discuter mon chou, et viens voir par là. Oh, c'est une épée ça ? Fais voir.

Crochet lui tendit son épée et Cosette fit semblant de se montrer coite devant l'arme. Que mijotait-elle ? En tout cas, le fait que le capitaine se retrouve désarmé n'était sûrement pas anodin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Raging Bolt
avatar
Masculin Sagittaire Rat
Messages : 26
Date de naissance : 19/12/1996
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Quelque part...
Arme(s) : Une lance réputée indestructible
Âge du personnage : inconnu
Invocations : aucunne pour le moment
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Electrokynésie, super vitesse, possibilité de se transformer en éléctricité
Point fort: Les temps de pluie, sa capacité à réagir au quart de tour
Point faible: Son manque de sociabilité, la froideur dont il peut faire preuve.

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Dim 11 Nov 2012 - 12:22

C'était devenu on ne peut plus clair pour lui: ce n'était pas Zexion qu'il avait devant lui. Cet individu, qui que ce soit, avait mal calculé son coup avant de se présenter devant lui. Cela attisa sa colère, son pouvoir noir se manifesta en l'entourant d'une aura noire, lui demandant de sortir. Comment cela se faisait il que les deux première personne qu'il croise lors de son premier voyage entre les mondes se moquent de lui, le prenne pour un pigeon facile à berner ?!

Il serra le poing tandis que les ténèbres grandissant en lui s'y concentrait et il envoya une nouvelle vague noire, cette fois ci sur un grand rocher dépassant de la mer et situé non loin du navire qui vola en éclat au contact de l'attaque. Il reposa sa main sur l'accoudoir et se leva enfin de son trône qui disparut une fois son maitre debout. No Heart jeta un regard en direction de Cosette puis émit un petit rire avant de prendre la parole.

- Bon, tant pis pour toi petite créature sombre. Je comptais te proposer un meilleurs marché, te rendre gagnante au même titre que moi....

Son regard coula sur l'inconnu encapuchonné et il semblait que l'éclat doré des ses pupilles fut visible un instant.

- Mais il se trouve que je n'ai jamais été un grand amateur de théâtre.


Sa colère se changea peu à peu en dégoût, se demandant comment il avait réussi à garder son calme en face d'un tel étalage de moquerie. Cet homme, qui qu'il soit, lui avait donné toute les raison d'être en rogne en pensant ainsi le mystifier et peut importait si l'autre pouvait lui être utile: Il devait faire un exemple pour montrer qu'il n'était pas comme ceux dont il était issus, il fallait qu'il montre à tous de quoi les Ténèbres sont capable.

Il ouvrit la paume en la tendant droit devant lui et sa keyblade apparut dans sa main, il baissa ensuite le bras et s'avança lentement vers l’encapuchonné.

- L'Organisation ne devrait pas laisser quelqu'un qui en sait autant gambader où bon lui plais. Tu ne vois pas d'inconvénient à ce que je leur rende le service de conserver leur secret....en les enterrant avec toi.

A peine sa phrase terminée il fonça sur l'inconnu et sauta au dessus de sa cible avant de se saisir de son arme à deux mains et de l'abattre en direction de son cou dans un bruit de sifflement semblable à une guillotine qui tombe. Oui, peut lui importait son plan pour le moment, pour le moment il fallait qu'il impose son nom en lettre de sang sur ce monde puis sur tout les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 24
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Dim 11 Nov 2012 - 17:06

Avoir un pouvoir sur le son pouvait être un avantage. Il y en avait même pas mal. On pouvait imiter des voix à la perfection, on pouvait atténuer les bruits que l'on faisait, on pouvait entendre ce qu'il se passait mieux que quiconque, entendre le plus petit bruit à cent mètres de distance, mais surtout, on pouvait utiliser le son d'autre chose à notre avantage, copier les caractéristiques du son. Or, quelles sont les caractéristiques du son? Il fonctionne comme une onde, et est très rapide. On devine donc qu'Ino était rapide. Elle avait de très bon réflexes et pouvait courir plus vite que la normale. Cette capacité lui avait déjà évité de mourir plusieurs fois et pouvait parfois déstabiliser les guerriers les plus aguerris. Et là encore, son pouvoir allait lui sauver la vie, même si pour l'instant, elle ne voyait pas comment. Pour trouver une échappatoire, elle se mit à écouter les bruits alentours.

Le bruit le plus proche était la conversation de Cosette et Crochet. Elle se fichait pas mal - et c'était compréhensible - de ces histoires d'Organisation. Elle continuait de s'intéresser à Crochet, et tentait maintenant de l'attirer loin, pour ne plus être gênée par les deux autres. Le capitaine devait en plus être très énervé, il avait sorti son épée et son visage avait changé de couleur subitement. En y repensant, Cosette lui rappelait les araignées. Vivre planquée derrière des caisses pour observer les gens pouvait se révéler très instructif. Ino avait observé les araignées et Cosette lui rappelait leur comportement. La toile qui se tissait, la proie que l'on attendait, et lorsque celle-ci atterrissait sur la toile, même si elle ne le savait pas, elle était perdue, car plus elle se débattait pour essayer de sortir, plus elle était bloquée dedans, laissant à l'architecte de ce piège le loisir de sceller son destin. La façon dont Cosette agissait était à peu près la même chose: elle séduisait Crochet et une fois que cet insecte (parce qu'en ce moment, il ne valait guère mieux) serait pris dans sa toile... que comptait-elle faire?

Mais pour l'instant, Ino avait d'autre problèmes légèrement plus urgents: No Heart s'était levé. Cela ne présageait rien de bon, et visiblement, il était en colère. Il faut dire qu'entre un imposteur et un refus de proposition... Ce genre de créature n'aime pas qu'on lui résiste ou qu'on se moque de lui. Il fallait VRAIMENT qu'Ino apprenne à se contrôler et qu'elle arrête d'utiliser la première voix qui lui passait par la tête. Mais le pire était à venir. Elle se demandait depuis tout à l'heure pourquoi cet homme en armure lui disait quelque chose... Lorsque celui-ci la regarda, elle sut pourquoi et ouvrit de grand yeux sous sa capuche et sentit la peur la gagner, sans trop comprendre comment, étant donné qu'elle n'avait pas de coeur pour la ressentir. Ces yeux dorés...


*Non, c'est pas possible...*

Ce regard, c'était celui qu'elle avait croisé avant de mourir, et même une ou deux rares fois à l'Illusiocitadelle. Avant de disparaître tragiquement, elle avait tenté de se débarrasser de son supérieur, sans succès. Celui-ci était largement trop fort, et elle avait quitté la scène avant d'être à bout de souffle. Ce regard, c'était celui de Xemnas... Mais ça n'était pas possible! Déjà, à sa connaissance, il n'avait pas d'armure, et puis... Que ficherait-il ici? Il ne sortait jamais de sa citadelle argentée, avant. Mais surtout... Ca n'était pas son arme! Ino, s'étant battue contre lui, savait que l'arme de Xemnas était les lames lasers, et pas cette espèce de grosse Keyblade qui avait presque des allures de claymore tellement elle était énorme. Ino pensa un instant que c'était la fin...

Mais l'influence du Pays Imaginaire l'avait déjà atteinte et elle commençait à jouer, dans sa tête. Elle entendit au loin un tintement. Visiblement, une fée se baladait aussi. Pourquoi rester sérieux? Après tout...


*Cette rencontre promet d'être une bonne aventure, non?*

Il sauta derrière elle et elle entendit l'arme de diriger vers elle. N'importe quel être humain lambda n'aurait pas survécu à un tel choc. Mais Ino, oui. Elle était très rapide et ainsi, utilisant la vitesse du son, esquiva le coup que No Heart allait lui porter. De justesse et elle sentit tout de même le coup la frôler. Elle courut ensuite le plus vite possible pour garder une distance de sécurité avec No Heart. Mais dans la manoeuvre, sa capuche était tombée et son visage fut enfin révélé. Elle ressemblait beaucoup à Zexion. Elle n'avait simplement pas la même couleur d'yeux et pas exactement la même couleur de cheveux. Elle avait des mèches noires dans sa chevelure grise. C'est simple, si l'on ne savait pas que Zexion était unique, on aurait dit sa soeur. Elle remarqua la perte, mais n'en sourit qu'un peu plus, prenant une pose triomphante, fière d'avoir évité le pire. Puis elle reprit un visage sérieux qui rappelait le n°VI. Pour l'instant, nul besoin de sortir ses diapasons. Elle voulait voir la réaction de No Heart...

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Cristal
avatar
Masculin Gémeaux Singe
Messages : 186
Date de naissance : 20/06/1992
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 25
Arme(s) : Dague
Âge du personnage : 250 ans
Invocations : Illusion

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Dim 11 Nov 2012 - 21:22

Cosette tourna la tête vers l'armure. Celle-ci s'adressait à elle. Il avait finalement déjà renoncé, plutôt étonnant. Mais au moins, c'était plus vite réglé et pour Cosette, il n'y avait rien à regretter hormis le plaisir de décevoir encore et encore l'armure et de continuer à se moquer de lui par la même occasion. Il acheva en se tournant vers l'encapuchonnée. Cosette ne put s'empêcher de répliquer:

-Oh, tu vas nous faire un gros chagrin ? Je suis tellement déçue de ne pas avoir fait de marché avec toi. Bouh ouh. Je doute que je serais sortie gagnante. Je connais trop bien vos manières. Je doute que tu sortiras plus gagnant que moi, surtout qu'on a sûrement pas la même définition de la réussite. Dit-elle en caressant le menton de Crochet, son nouveau jouet. -Mais mets toi à la page. La vie est un théâtre. La vie n’est qu’une ombre en marche ; un pauvre acteur, qui se pavane et se démène son heure durant sur la scène, et puis qu’on n’entend plus... C'est du Shakespeare mon coco. Alors si tu n'aimes pas le théâtre, ta vie doit être insupportable !

Elle s'amusait bien la petite Cosette et elle ne manquait pas de l'affirmer.

L'armure s'attaqua à l'inconnue sans que Cosette en ait bien compris les motivations. Il effectua un saut absurde au vu de son 'imposante armure et entama un premier coup. Cosette bailla peu discrètement devant le spectacle qui commençait. Le mouvement dévoila le visage de l'inconnue. Pour autant, Cosette était encore en peine de savoir s'il s'agissait d'une femme ou d'un homme. Ses traits étaient entre les deux.

Cosette releva la tête soudainement quand elle entendit comme un tintement. Elle n'y prêta guère attention car ce genre de son ne paraissait pas tout à fait étrange dans un monde pareil. Elle pensa même que c'était une des babioles en fer suspendus au manteau de l'organisation ou quelque chose comme ça.

Puisque la situation continuait de se régler autour de ces deux personnes qui avait visiblement décidé de régler leur différend sur le navire de Crochet (n'y avait-il pas meilleur endroit ?), Cosette put encore plus se concentrer sur Crochet. Elle passa ses doigts fins dans la moustache du capitaine.

Soudain, le capitaine poussa un cri de stupeur. Il venait de voir quelque chose dans les yeux de Cosette qui l'avait effrayé. Enfin, ce n'était pas tout à fait ça. Se plonger dans son regard lui avait fait voir des visions. Peu après, alors qu'il était tombé sur le derrière, il se sentit soudainement soulevé par... L'ombre de Cosette qui le maintint par les bras avant de le plaquer contre un mur d'où l'ombre de Cosette continuait d'agripper le pauvre capitaine.

Cosette s'approcha avec l'épée qu'elle venait de voler.

-Voyager, faire le tour de l'île et même des mondes sur un magnifique galion...

-Ah .... Mais pourquoi ne pas le demander plus gentiment ? Mon navire vous emmènera où vous le désirez charmante demoiselle.

-Oh vraiment ? Une lady dans un bateau guidé par un cochon qui n'a ni la force, ni le pouvoir de se faire obéir par quelque étranger. Je suis déçue. Et puis, pendant le voyage, il faudra bien quelque divertissement. Et j'ai envie de jouer... Maintenant. Ne savez vous pas que les enfants adorent jouer ? Dit-elle en passant sa langue sur la lame.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Raging Bolt
avatar
Masculin Sagittaire Rat
Messages : 26
Date de naissance : 19/12/1996
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Quelque part...
Arme(s) : Une lance réputée indestructible
Âge du personnage : inconnu
Invocations : aucunne pour le moment
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Electrokynésie, super vitesse, possibilité de se transformer en éléctricité
Point fort: Les temps de pluie, sa capacité à réagir au quart de tour
Point faible: Son manque de sociabilité, la froideur dont il peut faire preuve.

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Ven 16 Nov 2012 - 18:42

L'armure devait reconnaitre que sa cible était rapide car elle esquiva sans problème son coup. Cela ne fut néanmoins pas pour déplaire à No Heart qui pu enfin voir le visage de son vis à vis et il comprit pourquoi il avait tenté de se faire passer pour Zexion: il lui ressemblait beaucoup. La couleur des cheveux différait légèrement et l'imitateur n'avait pas vraiment la bonne taille mais la ressemblance était quand même assez prononcée pour être crédible. Alors qu'il commençait à reprendre contenance sa colère le piqua un peu en voyant la pose triomphale de cette "imitation" qui reprit ensuite un faciès plus sérieux.

L'armure fut surprit de voir encore tant de similitude, mais qui pouvait elle bien être ? Il avait bien une idée mais cela marcherait il ? Il réfléchit aussi vite qu'il pu et trouva un moyen simple de tirer cette histoire au clair: fouiller dans les souvenirs de cet individu. Il n'était pas sûr que ça marche, après tout il partait du principe que celui ou celle qu'il avait devant lui en savait autant sur Zexion, il ou elle avait peut être un lien avec Xemnas, de manière directe ou non.

Il tenta sa chance et établit un contact. No Heart ignorait si sa victime se rendait compte de ce qu'il faisait et s'en fichait royalement. L'oversight vit défiler mentalement une multitude de souvenir jusqu'à celui où Xemnas remettait à sa place une jeune rebelle au sein de sa propre Organisation avant de la laisser s'en aller, sachant qu'elle mourrait certainement.

Cette rebelle, c'était elle, elle qui se tenait aujourd'hui devant No Heart comme une réminiscence étrange de se propre mort. L'armure la fixa longuement et reprit d'une voix désormais d'un calme morbide.

- " A l'attention de celui ou celle qui lit ce message, si vous en avez le pouvoir, effacez de la mémoire de tous mon existence, au moins jusqu'à ce que je redevienne entière, je vous en prie. Je ne suis de toute façon qu'une broutille qui n'aurait jamais dû exister. Exaucez la dernière volonté d'une Simili." Et c'était signé "Ino, dite Xion, dite Mélodie Lointaine"...J'ignorais que les similis se préoccupait de ce qu'il deviendrait après leur mort.


Il y eu un déplacement d'air et l'armure animée se retrouva posté solidement face à celle dont il connaissait désormais le nom.

- Mis à part cette incohérence je doit avouer que ta description de ce qu'est un similis était bluffante de réalisme. Mais tu avait quelque capacité c'est dommage que l'on t'ai tué....remarque cela fait longtemps que cette erreur a été réparé.

Il jeta un coup d'œil sur le coté et remarqua que La jeune fille jouait avec son capitaine/poupée. Cela lui avait presque arraché un sourire de voir les ténèbres incarné dans une forme aussi mesquine que celle ci, décidément c'était beau à voir dans un monde aussi remplis de lumières. Reportant son attention sur Ino, car c'est ainsi qu'elle s'appelait, il fit un pas de plus et se pencha au dessus d'elle.

- Tu m'amuse, ça m'amuse de voir un pantin presque désarticulé se comporter comme s'il était humain. Ton cas m'intrigue pour tout te dire, je pourrais fouiller encore dans tes souvenir plus précisément mais cette opération serait un peu longue. Alors je te laisse le choix, dit m'en plus sur toi ou laisse moi faire la lumière sur ton cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 24
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Jeu 25 Avr 2013 - 14:46

La peur. Cette sensation qui nous envahit face à une situation que l’on ne connait pas, que nous appréhendons, ou que nous trouvons très dangereuse. Elle peut se manifester sous la forme de l’inquiétude, notamment lorsque l’on n’a aucune nouvelle de quelqu’un, auquel cas il s’agirait plus d’une émotion que d’une sensation à proprement parler. Sous la forme d’une émotion, la peur consume, la peur prend le pas sur tout le reste. En effet, elle progresse, passant d’une simple idée à une émotion. Et lorsque la peur devient une émotion, qu’elle a gagné le cœur… on n’a plus qu’à espérer pouvoir retrouver ses esprits, car la peur n’aura de cesse de nous consumer jusqu’à nous rendre aussi consistant que de la poussière microscopique. La peur… sensation qui fait perdre ses moyens. Ceux qui sont privés de sentiments doivent avoir une vie plus facile de ce côté-là, puisqu’il leur est impossible de ressentir quoi que ce soit, la peur comprise. Sauf que… la peur n’est pas qu’une question d’émotion. Etant une sensation, une partie de cette peur n’a rien à voir avec le cœur. Ainsi, tout être, quel qu’il soit, a ne serait-ce qu’une intuition de la peur, cette impression qui n’est pas causée par des sentiments et qui fait que l’on appréhende une situation. Car au fond, si l’on ressent la peur face à un danger, qu’est-ce qui, à l’intérieur de nous, juge la situation dangereuse ? Ne me dites pas « le cœur », je ne vous croirais pas. Savoir qu’une situation est dangereuse n’a rien à voir avec le cœur. Ce n’est pas votre cœur qui vous soufflera que sauter du haut de l’Illusiocitadelle pourrait vous être fatal ! Si vous êtes sur le point de mourir, ce n’est pas votre cœur qui vous enseignera que vous avez peur. Cela n’a RIEN A VOIR ! D’ailleurs, dans sensation, il y a « sens ». La peur se ressent dans le corps entier. Ainsi, on sait que l’on a peur bien avant que cela ne devienne une émotion. Personne, j’ai bien dit PERSONNE n’est immunisé contre la peur.

Le capitaine Crochet, par exemple, devait avoir très peur à l’heure qu’il est. Cosette venait de révéler son vrai visage, celui d’une femme dont le comportement est plus proche de celui des araignées que de celui de l’humain. Maintenant que la mouche était prise au piège et qu’elle s’en était rendu compte, l’araignée s’était mise en mode attaque, ce qui plongea Crochet dans la peur. Ino observait la scène du coin de l’œil. Elle savait qu’il fallait se méfier de Cosette, et maintenant, elle savait pourquoi. Son ombre était une arme. Et le problème des ombres, c’est que tout le monde en a une. Alors si jamais elle pouvait s’attaquer à quelqu’un par l’intermédiaire de l’ombre de la dite victime… Bref. Elle était dangereuse. Ino, comme on a pu le deviner, n’aimait pas particulièrement le capitaine. Mais elle savait que dans chaque monde, il y avait des éléments qui ensemble constituait un peu les rouages d’une grande horloge. Il fallait donc, de préférence, que la présence d’éléments étrangers reste comme qui dirait antiseptique ou très temporaire. Mais il ne fallait en aucun cas porter atteinte à l’équilibre des mondes. En gros, il ne fallait pas s’amuser à retirer des éléments. Or, en tentant de s’attaquer à Crochet, Cosette attentait à la vie du pirate et donc risquait d’altérer l’ordre des choses. Et ça, par contre, Ino ne pouvait pas le laisser passer. Même si cela lui coûtait de l’avouer, elle devait sauver le capitaine Crochet…

Mais pour l’instant, elle avait d’autres problèmes bien plus urgents… En effet, son problème n°1 pour l’instant était l’énorme armure qui la regardait. Elle avait sûrement deviné la ressemblance avec Zexion. Et là, dans les événements qui vont suivre… Ino allait à nouveau devoir subir l’influence d’autres personnes comme le n°XIV, Axel, Demyx, ou, justement, Zexion. Elle regardait l’armure avec le même air que Zexion lorsqu’il regardait les autres, mais il y avait dans ses yeux la même lueur alerte que dans les yeux d’Axel. Elle avait également un léger sourire aux lèvres en voyant à quel point elle intriguait l’armure, qui rappelait le caractère imbécile heureux de Demyx, tout en restant plus proche du rare sourire que pouvait afficher Zexion. Ce qui se rapprochait de Xion ? Son attitude, sa réaction par rapport à ce qui allait lui arriver. En effet, elle n’était pas dans le meilleur état pour combattre, essayait d’éviter toute confrontation, appréhendait une situation de combat. Mais là…

Tout d’abord, elle se sentit un peu mal. Elle ne savait pas ce qu’il lui arrivait, mais elle avait une sensation étrange, comme si l’armure était ailleurs. Elle pensa tout d’abord et tout naturellement que l’armure avait peut-être le pouvoir de se dédoubler, ou pire, un pouvoir d’illusion, comme Zexion, qui aurait permis de faire croire à Ino qu’elle était devant elle alors que non. Elle fit attention aux bruits autour et ne remarqua rien qui sorte de l’ordinaire ou qu’elle ne pouvait voir à l’instant. Elle se dit alors que cette sensation n’était pas importante et qu’elle ferait mieux de rester concentrée sur l’armure qui d’un coup de son arme pouvait réduire Ino à l’état de souvenir lointain. Elle ne prêta pas beaucoup attention à cette sensation, chose difficile parce que cela la faisait se sentir mal. En fait, elle avait l’impression qu’on lui compressait la tête. Mais elle fit tous les efforts nécessaires pour que l’armure ne voie pas qu’elle souffrait, même si elle respirait très légèrement plus fort que d’habitude.

Soudain, le choc. No Heart prit la parole, enfin :

« A l'attention de celui ou celle qui lit ce message, si vous en avez le pouvoir, effacez de la mémoire de tous mon existence, au moins jusqu'à ce que je redevienne entière, je vous en prie. Je ne suis de toute façon qu'une broutille qui n'aurait jamais dû exister. Exaucez la dernière volonté d'une Simili. » Et c'était signé « Ino, dite Xion, dite Mélodie Lointaine »

*Comment… Comment a-t-il pu… ?*

Ino avait un très mauvais pressentiment. Comment avait-il connaissance de ce message ? L’avait-il lu auparavant ? Non, il n’aurait pas pu faire le rapprochement uniquement sur la base de son visage... Mais alors, comment avait-il su pour le message ? Ino fit alors le rapprochement avec son mal de tête. Cette étrange impression… Il pouvait…

*Il peut lire dans les souvenirs ?!*

Et elle s’était si aisément laissé faire ? Vous me direz, comment aurait-elle pu éviter cela, quand bien même aurait-elle su que No Heart pouvait faire ça ? Elle ne put éviter d’avoir une réaction qui laissait transparaître sa surprise : elle écarquilla légèrement les yeux et son sourire s’effaça.

J'ignorais que les similis se préoccupaient de ce qu'ils deviendraient après leur mort.

Ino déglutit, déstabilisée, ce qui permit à No Heart de se déplacer rapidement à côté d’elle. Remarquant alors son erreur, elle sursauta légèrement et perdit l’équilibre, tomba par terre et, tout en gardant un œil sur No Heart, recula comme elle put pour rétablir un semblant de distance de sécurité avant de se relever, consciente que par terre, elle serait beaucoup moins efficace. Pendant ce temps, No Heart poursuivit son discours :

Mis à part cette incohérence je dois avouer que ta description de ce qu'est un simili était bluffante de réalisme. Mais tu avais quelques capacités c'est dommage que l'on t'ait tuée....remarque cela fait longtemps que cette erreur a été réparé.

Que voulait-il dire par « erreur » ? Ino n’était pas une… elle n’était pas une erreur, ou bien ? Mais il fallait rester impassible, ou du moins, le plus impassible possible. Même lorsque celui-ci se pencha au-dessus d’elle pour lui adresser la parole.

Tu m'amuses, ça m'amuse de voir un pantin presque désarticulé se comporter comme s'il était humain. Ton cas m'intrigue pour tout te dire, je pourrais fouiller encore dans tes souvenirs plus précisément mais cette opération serait un peu longue. Alors je te laisse le choix, dis m'en plus sur toi ou laisse-moi faire la lumière sur ton cas.

Rester calme devenait de plus en plus difficile. Même dépourvue de cœur, Ino avait comme l’intuition des sentiments qu’elle éprouvait auparavant. Aussi, lorsqu’il la traita de « pantin presque désarticulé », elle sentit quelque chose remonter. Ca n’était pas de la colère, mais presque. Comment pouvait-il la traiter de pantin désarticulé ? Elle n’était pas une poupée ! Un pantin fait tout ce qu’on lui demande, et elle, elle…

*Je faisais tout ce qu’on me demandait… Mais plus maintenant ! Je suis mon propre maître ! Qu… Qu’est-ce qui lui donne le droit de dire ça ?*

Elle avait le choix… Soit elle lui disait ce qu’il voulait, soit il fouillait encore dans sa tête pour trouver. Etait-ce vraiment un choix ? Dans tous les cas, il aurait ses informations. Elle ne pouvait pas lutter contre une force dont elle ne connaissait rien. Le problème, c’est que même dans un cas pareil, son Son ne lui serait d’aucune utilité. En effet, si la musique pouvait rendre amnésique (ce qui empêcherait No Heart de la sonder) ça se saurait ! Et si la musique pouvait servir de bouclier mental, cela se saurait aussi ! En réalité, la question de l’influence que peut avoir le son sur la psyché est une question au centre de certaines préoccupations. En effet, on ne sait pas encore exactement à quel point on est influencé par les ondes sonores… D’autant qu’Ino peut transformer le son en une arme offensive capable de blesser physiquement… Mais voilà, Ino n’avait ni conscience de pouvoir se sortir de la situation, ni l’énergie de tester un éventuel nouveau pouvoir (car ce n’est pas en moins d’un an qu’un Simili découvre la totalité de ses pouvoirs !). Ino n’avait donc pas vraiment le choix. Soit elle obtempérait, soit elle faisait son possible pour résister. Et comme vous vous en doutez… Ino allait choisir une solution intermédiaire qui était de le regarder droit dans… les trous de l’armure qui laissaient entrevoir ses yeux. Puis elle dit, tout simplement, utilisant sa VRAIE voix, puisque cela ne servait plus à rien de cacher son identité :

Je ne suis pas un pantin.

Cette phrase, qui équivalait plus ou moins quand on y réfléchit à un « Mais après toi, je t’en prie ! », ne répondait pas vraiment à la question, mais bon. Ino se préparait déjà psychologiquement à l’attaque mentale de No Heart. Savoir qu’il avait ce pouvoir ne la mettait pas du tout à l’aise, mais qu’à cela ne tienne, elle ne se soumettrait plus jamais à ce regard qu’elle croisait en ce moment même.

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raging Bolt
avatar
Masculin Sagittaire Rat
Messages : 26
Date de naissance : 19/12/1996
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Quelque part...
Arme(s) : Une lance réputée indestructible
Âge du personnage : inconnu
Invocations : aucunne pour le moment
Présentation :
Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Electrokynésie, super vitesse, possibilité de se transformer en éléctricité
Point fort: Les temps de pluie, sa capacité à réagir au quart de tour
Point faible: Son manque de sociabilité, la froideur dont il peut faire preuve.

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Ven 3 Mai 2013 - 14:52

Et il s'était mis à lire dans ces souvenirs comme dans un livre ouvert.

Tout ce dont elle se rappelait était désormais passé au crible par l'armure qui étudiait ce qui avait été la vie d'une similis qui au final était loin du modèle de Xemnas ou de Xigbar: Une similis voulant simplement retrouver un cœur, rien d'autre. Il vis ses début dans l'Organisation, sa prise de conscience quand à son destin au sein de cette dernière jusqu'à sa destruction. Puis il s'attarda un peu plus sur les souvenir suivant la résurrection d'Ino et y trouva des éléments particulièrement intéréssant.

Il se demandait ce qu'elle avait pu ressentir en sentant son esprit sondé de cette manière...dommage qu'il ne pouvait pas lire les sentiments d’autrui, cella pourrait lui être utile. L'Oversight fit disparaitre sa clé et la regarda du même regard presque perçant dont il avait hérité.

- Tu souhaite retrouver un cœur n'est ce pas ? Yoite a même souhaité t'en rendre un il me semble....Mais ce qu'il ne sait pas et ce que même le Supérieur savait est qu'une telle chose n'est pas sans conséquence.


Il se délécta du silence lourd qui pesa après qu'il eu finit sa phrase avant de la reprendre, achevant sa sombre révélation.

- A voir ton comportement aujourd'hui je devine que ton coeur était fait de lumière: En le récupérant il se verra transformé en un cœur de pure ténèbres. C'est un principe auquel nul Simili ne peut se soustraire.

Ce qu'il venait de dire n'avait pour but que de détruire ces espoirs pour ne lui en laisser qu'un: Lui. En acceptant de quitter sa nature crépusculaire pour s'ouvrir au ténèbres elle pourrait être un bon élément dans son "Organisation" à lui. Xehanort voulais la X-Blade ? Il lui apporterait un royaume de ténèbres sur lequel gouverner après cela.

C'était uniquement pour cela qu'il vivait, pour plonger chaque monde dans les ténèbres. Il tendit la main vers elle, paume face au ciel, et prit une voix beaucoup plus cordiale qu'avant -si toutefois il pouvait se montrer cordiale, ce qui n'était pas du tout sûr.

- Mais ce n'est pas une fatalité si tu accepte de me rejoindre. Tu ferra partie de quelque chose d'encore plus important que ce que pouvait être l'Organisation ! Plus personne ne te traitera comme un pantin !

Au fur et à mesure il commençait à monter d'un ton, perdu dans son élan presque fanatique envers son propre projet.

- Laisse toi aller aux ténèbres et tout te sera possible...absolument tout ! Plus de numéros, plus de rejet, tu sera à l'égal de chacun des autres m'ayant rejoint ! Et peut être même pourra tu te venger de Xemnas et d'Isa une fois qu'il ne seront plus utile...

Sa proposition était faite, il ne restait plus qu'à entendre qu'elle morde ou pas. Il n'éprouva aucun remord à envisager la trahison de deux essentiel du plan de Xehanort...après tout une fois que tout sera finis l'un comme l'autre n'aurait plus d'utilité


_________________
"Darkness and Light make a balance which rule all the worlds that exist. For this simple reason neither of them can surpass the other one risk to bring all world on their decay. I sweared to preserve this blalance and i'll do it for all the life that i was powerless to save !"

Serment d'Angelos au moment de devenir Protecteur


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame de Cristal
avatar
Masculin Gémeaux Singe
Messages : 186
Date de naissance : 20/06/1992
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 25
Arme(s) : Dague
Âge du personnage : 250 ans
Invocations : Illusion

MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   Sam 4 Mai 2013 - 17:47

Le capitaine Crochet ne brillait ni par son courage, ni par sa prestance face au danger. Cosette se délectait de la peur qu'elle parvenait à infliger à ce semblant d'homme. Mais quel plaisir elle aurait lorsqu'elle lui aurait fait goûté à bien plus. Un avant-goût de sa propre terreur et de sa propre douleur, voir plus... Oui, elle lui ferait ressentir pire encore que ce qu'elle avait pu vivre. Oh, la couleur de son sang devait être fantastique.

-Croque, cric, mon petit Crochet. Vous avez perdu votre main ? Vous connaissez donc ce que cela fait ? Vous ne m'en voudrez pas de vous emprunter la deuxième ? Dit-elle en pointant de l'épée la deuxième main de Crochet.

-Non, par pitié ! Je ferais tout ce que vous voudrez.

-Ce que je voudrais ? Tout ?

Cosette sourit et s'approcha de Crochet et passa sa main sur son menton avant de susurrer:

-Alors j'ai une faveur à te demander...: laisse-moi te couper la main, crie comme un goret, souffre et ne meurs pas trop vite.

Soudain, son sans-coeur domestique apparut et se posa sur son épaule. Il lui dit quelque chose, un mélange de cliquetis, de grognements sourds et de sifflets. Cosette fronça les sourcils. Elle baissa son épée, garda le silence un instant. Puis son ombre lâcha Crochet et se rua sur le mur de la cabine où elle saisit une lumière scintillante. Cosette lança son épée sur celle-ci. Comme on épingle un papillon, elle se ficha dans l'aile d'une petite fée trop curieuse et émettant de petits tintements.

-Une amie à vous, Capitaine ?

-Plutôt l'inverse, damoiselle. Put enfin souffler Crochet. -Hmm, et avec elle entre nos mains, Peter Pan ne tardera pas. Oh, si seulement vous me permettiez madame, nous pourrions nous servir d'elle pour le piéger. Vous auriez un... Nous aurions un jouet parfait pour vos jeux.

-Vous marchandez dans votre position ? Vous fomentez des plans quand je tiens la barre ? Fort bien. Nous verrons. Cela semble bien. Et vous avez l'air de comprendre mon intérêt pour les jeux. Celui-ci sera peut-être plus amusant. Vous mouillez vos pantalons bien trop vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Au Pays de l'innocence éternelle...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au Pays de l'innocence éternelle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balade au pays Basque
» Jambon pays ananas
» C’est comment l’halloween dans votre pays
» "Pays de Normandie" - 911 / 2011.
» La Normandie... l'autre pays du vin!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts News Adventures RPG :: RPG - Kingdom Hearts :: Le Pays Imaginaire-
Sauter vers: