Kingdom Hearts News Adventures RPG
Nous cherchons actuellements des personnage pré-définis, des membres de l'Organisation et des personnages du jeu.

Kingdom Hearts News Adventures RPG

Incarnez votre héro préféré du jeu et faites-lui vivre de nouvelles aventures palpitantes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  EncyclopédieEncyclopédie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un bruit silencieux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 23
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Un bruit silencieux...   Ven 27 Juil 2012 - 14:23

Illusiopolis n’était pas connue pour une chose : le bruit. Et ces derniers temps, la cité était d’un silence mortel. Mais aujourd’hui, une mélodie lointaine bien connue du monde qui jamais ne fut s’élevait dans les airs. Cette mélodie, ceux qui l’ont fait taire croyaient s’en être débarrassé. Et ils auraient eu raison, si tous les instrumentistes qui avaient quitté la scène n’étaient pas tous revenus pour le rappel. Parmi eux, une instrumentiste joue sa propre mélodie, se détache de la mélodie principale pour jouer son propre morceau.

Cette mélodie, c’est Ino. Et depuis son retour, elle se sentait différente. Elle s’en fichait de savoir ce qui l’avait fait revenir. L’important, c’était qu’elle était de retour du Néant auquel elle appartient. Oui, Ino est une Simili, et techniquement, ne devrait pas exister. Bref. Ce qui avait changé ? Peut-être son état d’esprit. Avant de mourir disparaître, elle était dans un état de rage folle. Peut-être maintenant est-elle plus sereine. Peut-être est-ce sa puissance. Effectivement, Ino revenait du Néant, et ça ne serait pas la première fois qu’une personne ressortirait plus puissante de la mort. Peut-être était-ce sa mémoire. Avant sa disparition, elle avait récupéré toute sa mémoire oubliée. Mais les événements se sont enchaînés trop vite par la suite et elle ne put profiter de ses souvenirs nouvellement retrouvés. Peut-être que sa mémoire pleine la faisait se sentir différente.

Mais ce n’était rien de tout ça. Si Ino se sentait différente, c’était en premier lieu parce qu’elle avait enfin son destin en main. Elle pouvait décider de ce qu’elle faisait sans se soucier de son précédent employeur, l’Organisation XIII. Oui, Ino est un ancien membre de ce groupe de Simili, mais l’avait quitté et refusait d’en refaire partie.

Mais alors, pourquoi portait-elle encore leur manteau ? Il était bien pratique. Il lui permettrait non seulement de se cacher, mais aussi d’accomplir son objectif avec plus de facilité. On ne voyait pas son visage, mais on entendait sûrement sa voix, et son pouvoir sur les ondes sonore lui permettait d’imiter la voix de n’importe qui. Son objectif ? Là résidait le paradoxe. Si Ino ne voulait plus faire partie de l’Organisation XIII, les personnes qu’elle cherchait en faisaient bien partie ! Elle pensait tout le temps à eux.

*Zexion… Axel… Et vous ? Etes-vous revenus du Néant ?*

Elle pensait déjà à un moyen de les retrouver en marchant silencieusement dans les rues d’Illusiopolis avec sa capuche sur la tête. Elle ne se souciait guère des éventuels Ombres qui pouvaient apparaître. Après tout, une petite onde sonique et ils n’étaient plus que de l’histoire ancienne.

Elle stoppa sa course. Elle avait besoin de réfléchir. Elle s’assit dans un coin, telle une mendiante, et sans retirer la capuche de sur sa tête, commença à réfléchir.

*Dois-je retourner à la Citadelle pour voir s’ils y sont, au risque de faire de mauvaises rencontres ? Ou serait-il plus sage de partir enquêter ailleurs et trouver des alliés ? Non. Je m’en fiche des alliés, je dois trouver des gens qui m’aideront à atteindre mon objectif. C’est tout…*

Elle soupira et se murmura à elle-même :

Ca va pas être facile…



HS: Le sujet est ouvert à tous, mais laissez Yoite répondre en premier! XD

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magicien Vert
avatar
Féminin Bélier Cheval
Messages : 117
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 27
Localisation : Dans les ténèbres de ton coeur

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maîtrise des plantes, transformation et livitation
Point fort: Sa rapidité d'action, les plantes...
Point faible: L'influence des gens, le feu...

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Ven 27 Juil 2012 - 15:16

HS : Youhouhou merci beaucoup d'avoir ajouté ma petite suggestion à la fin de ton post ♥

A Illusiopolis, un jeune homme se baladait dans les ruelles en ayant la tête baissée et en ayant l'air perturbé. Depuis qu'il avait rencontre les jumelles Ondine et Kairi, il n'était plus le même, car après sa rencontre avec Ondine, il avait subit un lavage de cerveau et était tombé dans les ténèbres. Après sa rencontre avec Kairi, il avait retrouvé son but initial et s'évait ouvert à la lumière, de ce fait, il navigeait à présent entre les ténèbres et la lumière, ne sachant plus s'il devait faire le bien ou le mal. Ses souvenirs étaient brouillés et il ne savait plus trop quoi penser de son avenir, c'était donc pour cette raison qu'il avait quitté temporairement les rangs de son tyran de supérieur pour pouvoir se donner le temps de réfléchir et surtout, de retrouver ses amies qui lui avaient ouvert les yeux, ainsi que son grand-frère qu'il cherchait toujours désespérément. En se baladant dans les mondes, il avait eût vent que Yukumi était devenu un simili, alors sans hésiter une seule seconde, il était parti illico-presto à Illusiopolis en espèrant avoir la chance de retrouver son aniki parmi tout ces nobodys.

*M'a-t-on dit les bonnes informations ? J'ai l'impression de tourner en rond depuis que je suis arrivé dans ce monde silencieux. Le reverrais-je ? Je l'espère*

En marchant toujours avec la même démarche et le même rythme, il fini par voir une silhouette. Il releva la tête en ayant l'air étonné. Etais-ce Yukimi ? Non la silhouette n'avait pas la même corpulence, alors ça ne pouvait pas être lui. Il continua donc son chemin, jusqu'à une illumination traverse son esprit. Il retourna donc vers la silhouette et se rendit compte que cette personne se trouvait dans une ruelle un peu à l'écart des autres et qu'en chemin, il n'y avait eût personne pour lui barrer la route. Les habitants étaient-ils tous morts ou bien absents ? En tout cas, quoi qu'il en soit, cette ambiance morbide ne lui disait rien qui vaille. En s'approchant de la silhouette, il remarqua petit à petit que cette dernière était assise et portait un manteau de l'Organisation XIII. Elle avait sa capuche mise sur sa tête et elle avait l'air de ressembler à une mendiante. Si c'était le cas, alors les membres de l'Organisation étaient tombés bien bas. Il baissa la tête, puis il chercha dans une de ses poches deux munnies qu'il plaça sur les jambes de la demoiselle après s'être agenouillé pour être à sa hauteur

*Elle n'a pas l'air de m'avoir remarqué. Est-elle endormie ou morte ? Il faut tout de même que je lui demande si elle n'a pas vu niisan, car peut-être qu'elle sait où il est*

"Alors comme ça on fait la manche ? Le loyer de l'Illusiocitadelle est devenu trop cher ? Eheh. Dites, j'aurais besoin d'un renseignement, vous pouvez m'aidez ?"

ça, c'était Yoite tout craché ! Décidément, il ne pouvait s'empêcher de tourner la situation à la dérision, mais il fallait qu'il fasse attention, car un jour, ça pourrait bien se retourner contre lui. En étant agenouillé devant la personne, dont la silhouette ressemblait à celle d'une jeune fille, il eût tout d'un coup une grande enie de passer une main sous sa capuche, puis de la saisir et de la soulever pour voir à qui il avait à faire, mais il se retint en se disant que ça ne l'aiderait peut-être pas à obtenir les informations qu'il voulait obtenir. Il espérait tout de même que son interlocutrice lui répondrait, car sans elle, il risquerait bien de perdre encore plus son temps et de se perdre tout court, car il avait besoin d'un guide pour se repérer dans la citadelle des similis.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 23
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Ven 27 Juil 2012 - 15:58

A la base, si Ino aimait et détestait Illusiopolis, c’était parce qu’elle était silencieuse et près d’une source quasi-intarissable d’information sur l’Organisation. Aussi repéra-t-elle un jeune homme qui s’approchait d’elle alors qu’il venait d’apparaître dans le monde qui jamais ne fut. Sa présence n’allait pas l’énerver s’il se contentait de passer son chemin. Du moins, c’est ce qu’elle pensait jusqu’à ce qu’il rebrousse chemin et s’approche d’elle.

*Qu’est-ce qu’il me veut celui-là ?*

Elle ne bougea pas tout de suite, prit le temps de le détailler pendant que l’homme marchait vers elle. Il ne portait pas le manteau de l’Organisation, il lui était donc totalement inconnu et ne la cherchait pas. Il ne ressemblait à aucune des personnes qu’elle cherchait, il ne l’intéressait donc que moyennement. Il n’avait pas l’air dangereux. Mais si Ino avait appris quelque chose pendant ses années à l’organisation, c’était que parfois, les gens qui ont l’air d’être les gentils sont les méchants. D’autant qu’Ino percevait jusqu’ici son aura ténébreuse…

Mais s’il n’était ni un membre de l’Organisation, ni un Simili – en tout cas il n’en avait vraiment pas l’air – alors que faisait-il ici, dans ce monde artificiel ? Tout en se méfiant grandement de l’inconnu, Ino décida de l’écouter, et d’essayer de voir ce qu’elle pouvait en tirer…

Alors comme ça on fait la manche ? Le loyer de l'Illusiocitadelle est devenu trop cher ? Eheh. , dit-il après lui avoir jeté deux munnies.

Ok, à présent, aux yeux d’Ino, il oscillait entre le débile profond et le gars qui ne sait pas comment engager la conversation lorsqu’il rencontre un Simili. Dans le deuxième cas, elle ne pouvait lui en vouloir. Elle était au milieu de nulle part assise comme une sans le sous, et ne bougeait pas. N’importe quel curieux se serait approché. Et au moins celui-ci avait-il l’intelligence de ne pas tenter de soulever sa capuche… Si Ino l’avait mise, ce n’était pas pour que quelqu’un d’autre qu’elle l’enlève !

*Dans le doute, écoutons ce qu’il a d’autre à dire…*

Dites, j'aurais besoin d'un renseignement, vous pouvez m'aider ?

*Un renseignement ? *

Ino leva légèrement la tête vers le jeune homme qui venait de s’agenouiller. Son visage restait totalement caché. Vu l’aura du personnage, par prudence, elle prit une autre voix que la sienne, mais lui répondit tout de même. Quelle voix avait-elle pris ? Par reflexe, et même elle ne comprit pas pourquoi, elle prit la même voix que son interlocuteur.

Et si vous commenciez d’abord par me renseigner en me donnant votre nom ?

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magicien Vert
avatar
Féminin Bélier Cheval
Messages : 117
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 27
Localisation : Dans les ténèbres de ton coeur

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maîtrise des plantes, transformation et livitation
Point fort: Sa rapidité d'action, les plantes...
Point faible: L'influence des gens, le feu...

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Ven 27 Juil 2012 - 16:37

Lorsqu'elle répondit, il entendit sa propre voix... Hein ? Quoi ? C'était quoi ce délire ? Comment elle avait fait pour l'imiter aussi bien ? Lui, quand il imitait la voix de quelqu'un, il prenait toujours un ton trop haut ou trop bas, ce qui ne ressemblait pas vraiment à la voix de la personne qu'il essayait d'imiter, alors comment s'y prenait-elle ? Il aurait bien aimé le savoir. C'était la première imitatrice de talent qu'il rencontrait dans sa vie et c'était la raison pour laquelle il était surprit. En même temps, il était en train de se demander si elle l'imitait pour se moquer de lui ou bien pour cacher sa véritable identité, mais il ne savait pas quelle option choisir entre la première et la deuxième. Décidant de les prendre toutes les deux, il répondit tout de même à son interlocutrice.

"Est-ce vraimetn nécessaire ? Si vous pouvez imiter ma voix, vous pourrez vous faire passer pour moi et me créer des ennuis, ce qui ne serait pas une bonne idée, car j'en ais déjà beaucoup en ce moment"

Et oui, qui l'aurait cru qu'il était plus intelligent qu'il en avait l'air ? Il faisait souvent l'idiot, certes, mais il avait tout de même une cervelle qu'il faisait fonctionner de temps en temps pour éviter de tomber dans des pièges gros comme un nez au milieu d'une figure, donc bien visible et prévisible. Cependant, ça ne voulait pas dire qu'on ne pouvait pas le pièger, car il suffisait d'utiliser des points sensibles ou de mettre de l'eau sur son passage et c'était terminé, une affaire rudement bien menée. Pourquoi de l'eau ? Et bien, parce qu'il n'avait pas envie que les gens sachent son secret, donc pour éviter de se mouiller, il faisait croire aux gens qu'il ne savait pas nager, ce qui lui évitait des situations qui le ridiculisaient.

"Dites, vous êtes tous comme ça dans ce monde ? Mystèrieux et sachant imiter les gens ? Parce que si c'est le cas, je perd mon temps..."

Il soupira en se disant que s'ils étaient tous comme elle, il n'était pas sorti de l'auberge. Cependant, il devait faire preuve de persévérence et de tactique pour obtenir ce qu'il voulait, alors ce fût la raison pour laquelle il resta agenouillé devant la demoiselle, enfin il espérait que c'en était une, et la regarda quelques minutes avant de tenter une nouvelle conversation un peu plus sensée avec la principale concernée.

"Vous semblez vous cachez derrière votre capuche et votre voix, mais vous savez, vous n'avez pas à me craindre, je ne suis pas votre ennemi, je suis de passage, je cherche quelqu'un, enfin plutôt, je cherche un simili"

Un simili ? Bah oui un simili c'était ce qu'il cherchait et aussi, c'était ce qui justifiait sa présence dans ce monde rempli de ténèbres. Tandis qu'il lui parlait, le ciel commençait à s'assombrir, allait-il pleuvoir ? Si c'était le cas, Yoite devrait trouver un abri avant que la pluie ne tombe sur sa tête, car dès qu'il recevait de l'eau froide sur sa tête, la simili apprendrait le secret qu'il essayait tout le temps de cacher. En même temps, ce secret était très contradictoire, car l'eau renforçait le pouvoir qu'il empruntait aux plantes pour pouvoir se battre, se défendre ou se soigner.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 23
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Ven 27 Juil 2012 - 17:42

Bon, au moins, elle l’avait déstabilisé, c’était déjà ça, et il aura compris qu’on ne joue pas à l’idiot avec elle, pas dans l’état dans lequel elle était. Elle aurait au moins pu faire l’effort d’imiter une voix de fille ! Jusqu’ici, rien d’intéressant.

Est-ce vraiment nécessaire ? Si vous pouvez imiter ma voix, vous pourrez vous faire passer pour moi et me créer des ennuis, ce qui ne serait pas une bonne idée, car j'en ai déjà beaucoup en ce moment.

Aha. Il avait des ennuis. S’il y avait une chose dont Ino n’avait absolument pas besoin, c’était bien d’ennuis supplémentaires, elle aussi ! Elle ne le savait pas, mais tous ceux qui ont été en contact avec elle ont tout oublié, tel était son souhait, sa dernière volonté. Aussi pensait elle qu’elle avait des ennuis.

*L’Organisation doit chercher les survivants. Il faut absolument que je bouge… Mais voyons ce qu’il a d’autre à dire.*

Il était plus intelligent qu’il en avait l’air il y a cinq minutes et son attitude changea presque totalement. Ino devait vraiment se méfier de cet homme-là. Il était ténébreux ET intelligent. Elle était assez bien placé pour savoir que c’était dangereux comme combinaison. Mais sa curiosité maladive reprit le dessus et elle se demanda quels ennuis il pouvait bien avoir, lui qui avait l’air normal, et pourquoi il avait cette aura de ténèbres qui émanait de lui au point de déclencher l’inquiétude d’Ino. Enfin de l’inquiétude. Disons qu’elle craignait que les sans-cœurs n’apparaissent. Et elle n’avait pas envie de se battre. Typique d’Ino. Elle n’a jamais envie de se battre. Alors elle déclara, toujours avec la voix du jeune homme :

Pas étonnant que vous en ayez, vous les attirez, les ennuis.

Elle faisait référence aux bestioles qui comme elle était dépourvues de cœur, mais qui en plus dévorait ceux des autres sans faire preuve d’aucune stratégie, les Sans-cœur. Elle appelait ennuis tout ce qui se dressait en travers de sa route dans l’intention de la retarder ou de l’éliminer.

Qu’allait-il répondre à cela ?

Dites, vous êtes tous comme ça dans ce monde ? Mystérieux et sachant imiter les gens ? Parce que si c'est le cas, je perds mon temps...

*Il se moque de moi ?*

Oui, Ino avait un autre défaut : elle était orgueilleuse. C’était cet orgueil qui l’avait fait plonger en premier dans les ténèbres. Aussi en entendant les mots perdre mon temps, elle prit la mouche et fronça les sourcils sur sa capuche, en restant silencieuse. Heureusement que la conversation allait s’arrêter, parce que ce dialogue de sourd n’allait mener nulle part.

Vous semblez vous cachez derrière votre capuche et votre voix, mais vous savez, vous n'avez pas à me craindre, je ne suis pas votre ennemi, je suis de passage.

A présent, Ino haussa un sourcil sous sa capuche.

*Ben voyons… Maintenant que tu le dis, j’en suis sûr que tu es potentiellement dangereux. On me la fait pas à moi. C’est toujours les personnes qui essayent d’être amicales en demandant un renseignement qui sont les plus dangereuses.*

Elle pensa un rire.

*Et puis, c’est exactement la stratégie que j’emploierais en premier lieu pour gagner la confiance des gens…*

Je cherche quelqu'un, enfin plutôt, je cherche un Simili.

Ni une ni deux, Ino réagit. Elle leva la tête brusquement, sans pour autant faire tomber sa capuche.

*Un Simili ?!*

Elle était partagée entre deux pensées. Etant un Simili, elle pensait sa vie menacée et se prépara à sortir les armes, mais espérait aussi qu’ils cherchaient le même Simili. Tout se bousculait dans sa tête et il lui fallut au moins trois secondes pour se reprendre en main. Après tout, s’il cherchait un Simili, en étant ici, il devait probablement vouloir aller à l’Illusiocitadelle. Ils pouvaient bien faire ce bout de chemin ensemble, non ?

Elle décida de se lever (c’est qu’il l’agaçait à rester agenouiller à la regarder !) et de demander calmement, sans changer de fausse voix en lui tendant une main pour le relever.

Si vous acceptez de m’en dire plus, j’accepterai de vous accompagner jusqu’à l’Illusiocitadelle, car c’est bien là que vous voulez aller, non ?

Puis elle ajouta, pour tenter de gagner sa confiance :

Je suis moi-même à la recherche de certains Similis. Si ça se trouve, nous cherchons les mêmes. Peut-être sont-ils là-haut, et si c’est le cas, vous n’aurez pas la moindre chance de survie sans moi et mes connaissances du bâtiment.

Espérons que cela suffise...

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magicien Vert
avatar
Féminin Bélier Cheval
Messages : 117
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 27
Localisation : Dans les ténèbres de ton coeur

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maîtrise des plantes, transformation et livitation
Point fort: Sa rapidité d'action, les plantes...
Point faible: L'influence des gens, le feu...

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Ven 27 Juil 2012 - 20:51

Comment ça : Pas étonnant que vous en ayez, vous les attirer les ennuis ? Etait-elle au courant de son parcourt de vie ? Savait-elle ce qu'il lui était arrivé ou étais-ce juste une coincidence ? Si elle savait ce qu'il c'était passé après sa rencontre avec Ondine et qu'elle avait un quelconque lien avec le supérieur, il allait avoir des ennuis, d'ailleurs, qui ne lui disait pas qu'elle était le supérieur ? Après tout, il aimait bien changer de forme, alors pourquoi pas prendre l'apprence d'une simili pour le pièger ? Non ça ne devait pas être ça, il était en train de divaguer. Ouais c'était ça, il divagueait ! Il devait donc se ressaisir. Il fit comme s'il n'avait rien entendu, puis il pensa à autre chose pour calmer son esprit dérangé. Il pensa à de jolies choses comme deux jumelles à... euh des jolies fleurs, des petits oiseaux sifflotant gaiement tandis qu'il se baladait avec son grand frère en train de manger une glace à l'eau de mer... Wahou ça c'était un super bad trip qu'il venait de se faire à l'intérieur de son esprit pour être plus calme. Lorsque ce fût fait, il se rendit compte que son interlocutrice avait l'air vexée. Qu'avait-il dit de mal ? N'avait-elle pas apprécié qu'il dise qu'il perdait son temps ? Bah si ce n'était que ça, ce n'était pas grave.

*Non et pis quoi encore ? Je ne vais tout de même pas m'excuser, ce n'est pas de ma faute si elle est susceptible*

Pensa le jeune homme en la regardant avec un regard fixe, comme s'il attendait à se prendre une beigne de sa part, mais ce qu'il attendit ne vint jamais, car au lieu de le frapper, elle se leva et tendit une main vers lui. Il la regarda avec un regard impassible, puis il écouta attentivement ce que la demoiselle avait à dire face à sa question qu'il lui avait posée tout à l'heure. Semblant plus coopérante qu'il ne le pensait, Yoite, lui fit un petit sourire, avant de prendre sa main et de s'en servir pour se lever. Une fois qu'il fût debout, il se servit de la main de la simili pour l'attirer à lui et la plaquer contre son torse. Il lâcha sa main et la prit par la taille en lui faisant un doux sourire en espérant qu'elle craquerait, puis, il prit enfin la parole en ayant l'air amusé par la situation.

"Il est impossible que nous cherchions le même simili, je cherche un homme et blond de préférence. Quel chance de pouvoir être guidé par un guide qui doit être très mignon sans sa capuche"

Il avait voulu dire "très mignonne", mais il s'était retenu, car si la personne était androgyne comme lui et qu'il avait un peu de poitrine à cause de la formation spécial de son corps... Bah quoi ? En la plaquant contre lui, il avait eût l'impression de sentir une poitrine se coller contre son torse, mais pour éviter de la vexer, il avait fait comme si de rien n'était. Quelques minutes après avoir dit ces quelques mots avec un ton amusé, puis enjoleur, il avait lâché la taille de la nobody et l'avait prise par la main pour l'entrainer avec lui en direction de la citadelle des similis.

"Dépéchons-nous de rejoindre l'illusiocitadelle avant d'être prit par la tempête. ça serait tout de même cruel de ma part de vous empêchez de rentrez chez vous par un pareil temps, alors ne perdons pas une minute !"

Il lui fit un sourire pour qu'elle ait confiance en lui. C'était rigolo, les deux voulaient que l'autre ait confiance en l'autre pour arriver à ses fins. Alors qui aurait gain de cause ? Ino ou Yoite ? Bonne question, mais ça, nous le sauront au fils du rp. Enfin bref, après avoir repéré de loin la grande citadelle, le jeune homme avait entrainé la simili avec lui en espérant qu'il ne la perdrait pas, sinon elle lui en voudrait. Oh bien sûr, vous, vous dites sûrement qu'il aurait eut plus à s'en faire pour sa réaction lorsqu'il l'avait collée contre son coeur comme s'ils étaient un couple, mais pour lui, ce n'était qu'un détail, donc c'était pour cette raison qu'il ne s'en faisait pas pour son geste déplacé.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 23
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Ven 27 Juil 2012 - 22:11

HJ : XD J’étais morte de rire en lisant ! XD



Ino savait au fond d’elle qu’elle allait regretter d’avoir offert sa main au jeune homme, mais elle espérait avoir tort. Au fond, Ino connaissait bien le genre humain, elle pouvait classer les gens en plusieurs catégories sans problème. Mais n’ayant pas d’émotions et n’ayant vécu pour la plupart que dans l’observation, elle ne comprenait pas certaines réactions humaines, et ne pouvait pas les prévoir. Ce n’était pas aujourd’hui que ça allait changer. L’homme prit sa main, elle sourit, pensant avoir réussi à gagner sa confiance, mais aussitôt l’homme était debout, aussitôt la ramena-t-il vers lui et la plaqua contre son torse. Comment décrire ce qu’il y avait sous la capuche d’Ino… Une mine d’extrême stupéfaction ? Une mine tétanisée par la peur ? De l’incompréhension ? Un mélange de tout ça ? Car Ino ne savait pas ce qui venait d’arriver pendant que le jeune homme débitait d’un air enjôleur ses propos sur la nature du Simili qu’il cherchait. Ino reprit alors ses esprits et eut un petit sourire, mais pas parce que la situation lui plaisait particulièrement. Au contraire, sous sa capuche se cachait à présent un sourire qui voulait dire :

*J’ai compris ce que t’es en train de faire, et je ne vais pas m’y opposer parce que tu peux m'être utile…*

Il cherchait un Simili blond de préférence ? Demyx ? Non, personne ne pouvait chercher Demyx sinon pour le tuer… Mais bon, dans le doute…

Luxord ? Non, lui non plus, personne ne pouvait le chercher, à moins de se faire rembourser une dette de jeu.

L’autre Simili blond qu’Ino n’a pas eu le temps de connaître ? Ah si ! Celui qui cherchait tout le temps Ienzo quand elle était plus petite ! Elle avait vu son profil en fouillant dans les fichiers de l’Organisation XIII ! Il s’appelait… Vexen !

*Mais je ne crois pas qu’il ait d’amis, lui…*

UN guide MIGNON ?! Bon, ok, elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même, elle avait imité une voix masculine. Mais elle a une poitrine ! Ce qui vint à faire penser à Ino que le garçon cachait quelque chose. Une rencontre avec une personne au physique féminin en dépit de sa condition masculine peut-être ? Enfin, l’heure n’était pas adéquate pour réfléchir à ça. Elle rentra dans son jeu et approcha sa tête (et donc un peu plus son corps) pour murmurer ces mots à son oreille, sans pour autant changer de voix, après un petit rire.

Vous êtes plus surprenant qu’il n’y paraît. Dommage que je n’ai ni émotions à ressentir, ni cœur qui puisse se briser. Enfin, dommage pour vous.

Oui, enfin, elle n’avait pas d’émotions, elle pouvait garder la tête froide, elle n’avait pas de cœur qui puisse battre la chamade, mais ce garçon l’intriguait plus que de raison.

Sans crier gare, celui-ci l’entraîna par la main vers l’Illusiocitadelle. Tout d’abord, celle-ci se laissa entraîner, puis tenta de les faire s’arrêter et lui dit, gardant la même voix – puisqu’elle ne prendra pas sa vraie voix devant lui, elle n’avait pas encore confiance. C’était drôle quand même quand on y pensait. Aucun n’avait confiance en l’autre, et pourtant, les voilà main dans la main pour entrer dans une forteresse Simili… PAR LA GRANDE PORTE ?!

Non mais ça va pas ? Alors déjà, mon cher, celui qui a le plus besoin d’éviter la tempête, c’est vous, moi j’ai une capuche. De plus c’est moi le guide. Et on va pas y aller par-là et passer par la grande porte ! On va plutôt prendre l’entrée des artistes, c’est plus prudent !

Puis elle se calma.

Et puis tout le monde sait qui entre ou sort par cette porte, et je n’ai pas envie qu’ils sachent tous que je suis rentrée, encore moins avec quelqu'un…

Sa présence n’était plus souhaitée… Mais ça, il ne pouvait pas le savoir. Elle dégagea sa main.

Et arrêtez de faire comme si j'étais n'importe quelle f... personne. Ici, et encore plus dans l’Illusiocitadelle, je suis peut-être votre seule chance de survie. Vous êtes certes plutôt séduisant, mais dans une Forteresse peuplée par des êtres sans émotions et qui plus est appartenant en majorité à la gent masculine, ça ne vous sera d’aucun secours.

Elle brandit ensuite sa main devant elle et ouvrit le Dark Corridor.

On va y aller par là.

En y réfléchissant, elle savait maintenant qu’ils ne cherchaient pas les mêmes Similis. Alors pourquoi l’aidait-elle ? Elle ne savait même pas qui il était ! Elle pouvait très bien le laisser planté là à présent. Alors pourquoi faisait-elle cela ? Peut-être était-ce aussi parce que depuis qu'il l'avait plaquée contre son torse, elle avait fait attention à un bruit qu'elle n'avait pas entendu souvent et qu'elle n'entendrait jamais venant d'elle: les battements de son coeur. Lui en avait un. Et même si elle en était dépourvue, elle refusait que le jeune homme, en dépit des ténèbres qui l'ont envahi, perde définitivement le sien.

Heureusement qu’elle était trop occupée à le prendre à nouveau par la main pour le tirer vers le Dark Corridor en ponctuant son geste d'un "Je ne vous demande pas votre avis!" et montrer au passage qu’elle n’était pas dépourvue de force. Après tout, il était un être ténébreux, alors le Dark Corridor ne lui ferait rien…

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magicien Vert
avatar
Féminin Bélier Cheval
Messages : 117
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 27
Localisation : Dans les ténèbres de ton coeur

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maîtrise des plantes, transformation et livitation
Point fort: Sa rapidité d'action, les plantes...
Point faible: L'influence des gens, le feu...

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Ven 27 Juil 2012 - 23:12

HS : Moi, ce qui m'a fait rire, c'était ton "On me l'a fait pas à moi", pis après ton new post... j'étais aussi morte de rire en lisant le tient, en plus, j'adore ta façon de rp ♥

Il voulait entrer par la grande porte, mais la jeune femme l'en empêcha en arrivant à l'arrêter avant qu'ils n'arrivent trop prêt de la citadelle. Une fois stoppé, elle l'engueula en lui expliquant qu'il n'était pas possible de réaliser son désir et qu'il vallait mieux passer par la porte des artistes. Il voulu répliquer qu'il s'en fichait, car ce n'était pas son problème, car il voulait passer par la grande porte pour avoir des ennemis à affronter, mais il n'eût pas le temps, car au même moment oû il voulu exprimer son déssacord, la demoiselle le prit par la main et l'entraina dans un Dark Corridor. Une fois passé le couloir ténèbreux, Yoite, fût subjugé par la décoration du corridor de la citadelle où ils avaient atterrit. En regardant autours de lui, il pu se rendre compte qu'ils étaient arrivés à l'étage où se trouvaient les chambres des principaux similis. Comment savait-il cela ? Parce qu'il était écrit le numéro des chiffres que portaient les nobodys et aussi parce qu'une porte des chambres était mal fermée et qu'il avait pu voir un lit.

"Ah bah je comprend mieux à présent pourquoi vous me parliez d'homme et de discrétions eheh. Bon j'espère que votre simili sera pas en retard et que vous, vous amuserez bien durant que j'inspecte les chambres"

Cet imbécile de Yoite croyait qu'elle lui avait inventé cette histoire pour qu'elle puisse aller à un rendez-vous galant et secret avec un beau simili. La laissant en retrait pour inspecter les chambres comme il l'avait précisé quelques minutes plus tôt. Il regarda les numéros l'un après l'autre, ainsi que le nom qui était affiché au-dessus des numéros qui représentaient les similis de l'Organisation XIII. Se marrant donc en lisant les noms qu'il trouvaient trop tordus, il se stopa à la porte numéro un et eût une envie folle de voir à l'intérieur de la chambre, car le signifiait sûrement la supériorité, ce qui voulait dire que la chambre devait être celle du chef de la bande de voleurs de coeurs et c'était la raison qui le poussait à vouloir voir ce qu'il y avait à l'intérieur. Cependant, il ne le fit pas, car il remarqua sur le sol quelque chose qui attira son attention.

*Je me demande bien ce que c'est*

Pensa le magicien vert en se détournant du droit chemin, ce qui lui évita de faire une grosse bêtise, pour se diriger vers l'objet qu'il avait vu par terre. Quand il se pencha pour le prendre et qu'il se redressa pour mieux le voir, il se figea quelques minutes en ayant comprit ce que c'était. Dans ses mains, ce trouvait le bandana avec un motif de croissant de lune, qui normalement, ne quitait jamais la tête de Yukimi. En le voyant entre ses mains, Yoite eût l'air émerveillé et aussi triste, terriblement triste, ce qui changeait beaucoup de son tempéramment je m'en foutisme.

"Il est ici... J'ai fais... la promesse de le retrouver et je la tiendrait jusqu'au bout..."

Dit-il faiblement en ayant l'air déterminé et en espérant que la demoiselle n'avait pas vu son air si déprimé en retrouvant le précieux bandana de son simili préféré. Il l'attacha autours de son poignet gauche et revint vers la demoiselle en ayant l'air content. Bah oui, l'instant de déprime ça allait un moment, mais quand ça durait, c'était lourd et puis, comme il savait qu'il le retrouverait bientôt, il ne pouvait qu'être joyeux. Il revint vers cette dernière en affichant un regard interrogateur.

"Alors tu l'as retrouvé ton simili charmant ? Dit, toi aussi t'a une chambre ? Si t'a rien de tout ça, alors on pourrait peut-être continuer ? Parce que c'est pas tout ça, mais moi j'ai un simili à retrouver et c'est plutôt urgent"

En disant ces paroles, il se gratta l'arrière de sa tête avec sa main où était accroché à son poignet le bandana, tout en ayant l'air ennuyé par cette perte de temps, d'ailleurs, il avait même envie de partir sans la demoiselle, mais ça n'aurait pas été juste de sa part, surtout qu'elle lui avait gentiment proposé de l'accompagner et de le guider dans la tanière du grand méchant loup. En parlant de ce dernier, il se rappela qu'il n'avait pas été voir sa chambre... Nan pas le temps ! Il fit donc plusieurs pas en avant après s'être adressé à la simili en se demandant ce qu'elle pouvait bien penser de lui et surtout, si un jour il entendrait sa véritable voix. En faites, il s'était posé cette question existentielle, car il avait encore du mal à s'habituer à sa propre voix qui raisonnait tel un echo depuis la bouche de sa guide.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 23
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Sam 28 Juil 2012 - 13:56

HJ: Oh merci Embarassed j'aime bien rp avec toi aussi! ^^ Ils sont rigolos les deux là ensemble. XD



Au moment où ils pénétraient dans l’Illusiocitadelle, Ino se rendit compte de son choix plus ou moins non-intentionnel du couloir des chambres. Il était vrai que la logique voudrait qu’ils commencent par là. Mais pourquoi se faire du mal ?

Mais ce qui intéressait Ino était la réaction du jeune homme, sans trop comprendre ce qu’il venait de lui dire. S’amuser avec un Simili ? Elle ne voyait absolument pas de quoi il pouvait parler. Et pourtant elle cherchait. Comment s’amuser avec un Simili ? En s’entrainant ensemble ? En partant en mission ensemble ? En… parlant ? Non, elle avait beau chercher, elle ne voyait décidément pas où il voulait en venir. Mais visiblement, il croyait dur comme fer qu’elle faisait partie de l’équipe et qu’elle avait rendez-vous avec… Ah ça y est ! Elle a compris ce qu’il voulait dire ! En se rendant compte de ce que ces mots signifiaient, elle afficha une mine de dégout profond sous sa capuche. Déjà qu’un Simili ne peut rien ressentir. Alors si en plus, ils commençaient à agir comme n’importe quel être humain…

En tout cas, pour quelqu’un qui devait rester discret, Ino trouvait qu’il était encore trop bruyant. Elle tenta donc à son insu de diminuer le volume de ses pas, de ses paroles, etc. Mais là était la difficulté. Il ne fallait pas qu’il s’en rende compte, ce qui constituait un effort considérable pour Ino qui resta silencieuse pour se concentrer. Elle l’observait pendant qu’il marchait devant. Alors qu’il s’approchait de la porte une, Ino ouvrit de grand yeux.

*MAIS IL EST FOU, MA PAROLE !*

Poussée alors par un élan totalement incontrôlé et instinctif, elle entreprit de se ruer sur lui pour l’en empêcher, mais se ravisa en le voyant se pencher pour ramasser quelque chose. Il devait particulièrement y tenir. Son visage changea du tout au tout et Ino ne comprit pas vraiment pourquoi. Elle le regardait l’accrocher à son poignet et revenir vers elle. Il avait l’air content, même si Ino sentait que ce sourire risquait de ne pas durer. Car elle tendait l’oreille depuis des heures, mais n’entendait quasiment aucun bruit de pas. Soit c’était l’heure de dormir, soit il n’y avait personne dans la Citadelle pour l’instant. Et pourtant, elle voulait croire que peut-être Zexion ou Axel, voire les deux, seraient présents. Même Demyx, elle s’en contenterait.

Soudain, il lui posa ses questions d’un air pressé.

"Alors tu l'as retrouvé ton simili charmant ? Dit, toi aussi t'a une chambre ? Si t'a rien de tout ça, alors on pourrait peut-être continuer ? Parce que c'est pas tout ça, mais moi j'ai un simili à retrouver et c'est plutôt urgent"




Son Simili charmant ? Mais qu’est-ce que c’était que ce conte pour enfant qu’il venait d’inventer ? Si elle cherchait ses Similis, c’était parce qu’ils avaient joué un rôle primordial dans sa vie et qu’elle voulait simplement leur parler. Savoir s’ils vont bien suffirait presque pour le moment. Elle aurait très bien pu fouiller les chambres, mais le garçon l’intéressait au plus haut point, et sa curiosité lui sommait de l’interroger pour en savoir plus.

Quelle horreur d’être tiraillée par deux envies !

Sa chambre ? Bonne question… L’avait-elle encore ? Elle se demandait, vu l’effectif réduit de l’Organisation au moment de son embauche si en réalité on ne lui avait pas refilé une chambre qui s’était libérée. En tout cas, dans son esprit, cette chambre avait disparue. Mais cela confirma que son interlocuteur croyait dur comme fer qu’elle faisait encore partie des rangs actifs de l’Organisation XIII, alors qu’elle avait rejeté cette vie il y a bien longtemps…

Alors que le jeune homme était en train d’avancer, pressé de continuer ses recherches, Ino, qui marchait calmement devant lui regardait à son tour les noms sur les portes. Elle s’arrêta un instant devant celle d’Axel, puis un peu plus longtemps devant la porte de Zexion. Elle baissa la tête et pensa :

*Zexion… Je te retrouverai…*

Sans vraiment s’en rendre compte, elle serra les poings. Cette porte lui avait rappelé pourquoi elle était là. Retrouver Axel et Zexion. Le reste, ce n’était qu’une perte de temps.

Soudain, elle entendit un bruit. Ne sachant pas trop ce que c’était, ça ne lui disait rien qui vaille. Elle repensa alors au jeune homme qui avait fait plusieurs pas en avant depuis. Même si dans sa tête ce n’était qu’un outil, elle devait l’emmener loin. Et elle ne pouvait pas utiliser le dark corridor tant qu’elle ne savait pas ce que c’était et d’où ça venait précisément. En tout cas, il fallait bouger. Car on ne sait jamais…

*Ils savent…*

En courut aussi vite qu’elle put en direction du jeune homme et lui prit la main pour l’entrainer plus loin.

On a plus beaucoup de temps. Alors si on doit chercher encore un peu, dépêchons nous ou on va se faire massacrer.

Puis elle se murmura pour elle-même :

Et j’ai pas très envie de disparaître à nouveau…

Oui, Ino voulait à tout prix éviter une confrontation avec des Similis. Pour plusieurs raisons assez stratégiques. Elle perdrait le peu de confiance du jeune homme qui comprendrait alors aussitôt qu’elle n’était plus de l’Organisation. Et elle signifierait son retour en fanfare, et elle ne le voulait pas. Comment pouvait-elle savoir qu’elle était une intruse aux yeux du château qui l’a oubliée en tant que personne plus qu’une renégate ?

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magicien Vert
avatar
Féminin Bélier Cheval
Messages : 117
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 27
Localisation : Dans les ténèbres de ton coeur

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maîtrise des plantes, transformation et livitation
Point fort: Sa rapidité d'action, les plantes...
Point faible: L'influence des gens, le feu...

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Sam 28 Juil 2012 - 15:30

HS : Oui, tu as raison =)

Marchant donc à l'aveuglette, Yoite avançait d'un bon pas en ayant en étant pressé de retrouver Yukimi, d'ailleurs, il était tellement pressé qu'il avait oublié la présence de sa guide. Tout d'un coup, il entendit un bruit. Etant curieux de savoir ce que c'était, il courru à sa rencontre, mais avant qu'il ne puisse rattraper le bruit, la simili le prit par la main pour l'entrainer dans une autre direction, ce qui lui fit faire du sur-place durant quelques secondes, comme dans les dessins animés, avant de partir en arrière et de devoir faire un demi-tour sur lui-même pour pouvoir suivre la nobody. Cependant, il n'avait pas envie de partir, alors il reprit le contrôle de la situation et entraina la demoiselle avec lui. Il ouvrit l'une des chambres au hasard et la lâcha à l'intérieur, après l'avoir faite atterrir sur le lit.

"Si tu ne veux pas participer au combat, ce n'est pas grave, je m'en occuperais seul. Reste ici, je reviendrais te chercher plus tard !"

Il referma violament la porte derrière lui et se mit à courir en direction du bruit, tout en espérant que les inconnus qui l'avaient fait seraient encore présents. En faites, sans le vouloir, il avait balancé sa guide dans la chambre d'Axel et accidentellement, il avait vu ses yeux, car sa capuche s'était relevée. Il avait fait comme si de rien n'était, pour éviter de la vexer, mais c'était dommage qu'elle ne veuille pas montrer son visage, car il avait trouvé ses yeux magnifiques. Courant donc droit dans la gueule du loup, Yoite était bien déterminé à trouver la personne qui avait attiré toute leur attention.

*Je me fiche bien de savoir ce qu'elle peut penser de moi. Si elle ne veut pas combattre, tant pis pour elle !*

Pensa le jeune homme en ayant l'air légèrement énervé qu'il ne puisse pas faire ce qu'il voulait avec sa guide. Une fois arrivé à l'endroit exact d'où venait le bruit, il ne vit personne. Hein ? Mais pourquoi n'y avait-il personne ? C'était trop injuste ! Lui qui avait voulu combattre, c'était raté ! Enfin c'était ce qu'il pensait, car deux minutes d'attentes suffirent à faire venir deux similis, des écorches blanches, pareilles aux sans-coeurs qui n'étaient ni dôtés d'intelligences, ni de stratégies, ce qui avait quand même beaucoup de différence avec les similis comme sa guide ou ceux de l'Organisation XIII. En les voyant apparaître, il eût l'air content.

"Oh tient, mais qui voilà ? Quelle charmante compagnie eheh !"

Il sourit, puis il récita une petite incantation et deux racines épineuses se mirent à grimper en-dessous des deux monstres pour grimper et les empaler par la même occasion. Ayant donc accompli leur mission, les racines disparurent tandis qu'une ombre sourit et s'en alla sans que Yoite ne l'ait remarquée. N'ayant donc plus aucuns obstacles devant lui, Yoite continua son chemin en ayant l'impression d'avoir oublié quelque chose, mais il ne savait pas ce que c'était. Non mais frenchement, cette andouille avait oublié sa guide et il ne s'en rappelait même pas... Tss on voyait bien qu'il était omnubilé par sa promesse, car d'habitude, il n'oubliait jamais rien.

*Pourquoi j'ai cette horrible impression d'avoir oublié quelque chose ? J'ai pourtant fermer le gaz en partant de la maison... Ah mais non quel nul, ça fait depuis un moment que je ne suis pas revenu à la maison, je n'ai donc pas pu oublier le gaz, alors qu'est-ce que j'ai oublié ? Ah bah en parlant de maison, ça me revient, il faudra que j'envoie, un jour, quand j'aurais le temps, une lettre à ma mère pour lui dire que tout va bien... Mais en faites, j'ai une mère moi ? Oh non ce n'est pas vrai le supérieur m'a tellement embrouillé le cerveau que je ne me souvient plus des choses importantes ! C'est horrible !*

Pensa Yoite en se demandant comment il allait faire pour continuer à vivre s'il ne se souvenait plus de ce qui était important. Il soupira en se détestant mentalement, puis il continua à avancer tout en continuant de regarder la structure de la citadelle. Il avait plaisanté sur le prix du loyer et il était vrai qu'en voyant la grandeur du bâtiment il était en train de se demander comment les habitants réagiraient s'ils devraient payer leur chambre. En ayant ce genre de pensée, il s'imaginant les similis se rebellant contre leur chef pour qu'il baisse les tarifs. Il sourit, mais fini par stoper sa marche lorsqu'il senti la présence de quelqu'un derrière lui. Il n'eût pas l'air paniqué, car il pensait que c'était la présence de sa guide, enfin il l'espèrait, car si c'était quelqu'un d'autre, il risquerait sûrement de passer un sale quart d'heure.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 23
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Sam 28 Juil 2012 - 17:05

HJ : Je viens de m’imaginer l’Organisation XIII avec des panneaux « En grève » et « C’est de l’exploitation ! » XD



Elle pensait qu’il se montrerait plus coopératif. Elle se trompait. Ils avaient beaucoup de points communs, tous les deux, finalement, et aucun ne se laissait marcher sur les pieds ni entraîné dans une direction qu’il ne voulait pas suivre. Le garçon l’avais arrêté et jeté dans la première chambre qui semblait lui passer sous la main et referma la porte. En la jetant sur le lit, sa capuche s’était un peu relevée et ses yeux étaient apparus. Mais Ino était énervée d’avoir été jetée sur ce lit. Lorsqu’il avait refermé la porte, elle mit deux secondes à réaliser.

*Attends… Il m’a plantée là ? Je rêve pas, hein ? Il m’a bien lâchée pour aller se battre…*

Il ne pouvait pas savoir ce qu’il venait de faire. Non, il ne pouvait pas le savoir. Il ne la connaissait pas, et ne pouvait donc pas savoir que de toutes les filles sur la planète qui n’aimait pas qu’on les traite comme ça, Ino faisait partie des pires. Parce que s’il l’avait su, il aurait trouvé un autre moyen de lui faire comprendre qu’il allait se battre.

Et puis, s’il l’avait su, il aurait compris pourquoi Ino ne voulait pas combattre. Il ne devait pas être très au courant des pouvoirs de l’Organisation XIII sur les Similis inférieurs. S’il l’avait su, il aurait compris tout de suite que si Ino ne voulait pas combattre, c’était parce que les Similis la considèrent comme une ennemie. Sinon, elle aurait eu vite fait de les rappeler. Mais ça, il ne pouvait pas le savoir.

Elle se ressaisit et prit le temps de détailler la pièce. Elle avait eu le temps de voir écrit sur la porte le chiffre romain VIII. C’était donc la chambre de…

*Axel…*

Elle regarda autour d’elle. Puis il lui revint que dehors se trouvait un jeune homme légèrement livré à lui-même et qu’elle ne savait même pas si c’était à de vulgaires Similis de base qu’il avait affaire ou à quelqu’un de l’Organisation, auquel cas il était dans la mouise, et ce sévèrement. Il n’était plus là, elle pourrait très bien le laisser là-bas et enquêter de son côté. Mais en elle, une petite voix lui disait qu’en plus d’être extrêmement égoïste, cette décision l’aurait empêché d’en savoir plus sur le jeune homme. Il n’a pas peur d’aller au combat, il doit donc avoir certains pouvoirs. C’était décidé, elle enquêterait plus tard, pour l’heure, elle avait des combats à mener.

Peur de combattre ? Non ! Ino n’avait jamais peur de se battre. Elle n’en avait pas l’envie et ne se battait qu’en cas de nécessité absolue. Mais sinon, elle n’avait pas peur de se battre.

*Je déteste… me battre…*

Mais là, elle n’avait pas le choix. Elle se leva et ouvrit grand la porte. Sur son chemin, dans le couloir, quelques Reflets disséminés. Elle sourit sous sa capuche.

*C’est parti…*

Elle marcha dans le couloir, attirant l’attention des Reflets, mais se dépêcha de s’en débarrasser. Sans jamais s’arrêter de marcher, elle se contentait de générer des ondes soniques en brandissant sa main dans leur directions pour les anéantir l’un après l’autre. Il ne devait y avoir aucun témoin. Les Reflets sont totalement idiots, mais sont tout à fait capable de prévenir des membres de l’Organisation…

Elle arriva à hauteur de l’origine des bruits qui était le terrain d’entraînement et prit un autre chemin pour se retrouver plus haut que le jeune homme qui se battait en bas. Il avait de la ressource ! Faire pousser des plantes dans du métal, il fallait le faire !

Une fois qu’il eut fini, Ino entreprit de descendre calmement. Mais l’attitude du jeune homme changea. Il n’allait pas la chercher, il l’avait oubliée. Elle allait descendre lui toucher un mot, quand soudain, des pas retentirent dans le couloir qui donnait sur la salle. Elle resta là pour voir ce que c’était. Une Absent Silhouette peut-être ? En tout cas ce n’était pas elle… Ino soudainement prit peur.

*Y avait quelqu’un dans la Citadelle ?*

Ayant peur pour le jeune magicien, elle sauta au sol pour essayer de retenir ce qui leur arrivait dessus. Elle se mit pile entre la silhouette qui arrivait et celui qu’elle guidait, invoqua ses diapasons et lança un Allegro Presto dans la direction de la silhouette pour la ralentir en passant en Message subliminal au jeune homme :

~Va-t’en. Je m’en occupe. Contre lui tu n’as aucune chance.~

Voyant que le magicien de bougeait pas vraiment, ou en tout cas, pas assez vite à son goût, elle arrêta son sort et se précipita vers lui, ouvrant le couloir sombre juste derrière lui en le poussant dedans.

Ainsi, elle les avait téléportés dans une salle équipée d’un ordinateur géant. La base de données de l’Organisation. L’ayant poussé, ils atterrirent tous les deux au sol, Ino étant sur le jeune homme. Sa capuche n’avait pas bougé cette fois-ci, mais elle mit son coude sur sa gorge pour le maintenir au sol.

La prochaine fois que tu m’enfermes dans une pièce alors que j’essaye d’assurer notre sécurité à tous les deux, je te trucide.

Elle attendit une seconde avant de relâcher sa prise sur le jeune homme. Elle fonça vers l’ordinateur et entreprit une recherche, en commençant, contre toute attente, par elle.

Xion.

Mais l’Ordinateur ne trouva rien.

*Bon, peut-être qu’avec mon vrai prénom…*

Ino.

Mais l’Ordinateur, encore une fois, ne trouva rien. En fait, elle pouvait faire toutes les recherches qu’elle voulait, elle ne trouvait rien. L’écran s’obstinait à afficher NO DATA FOUND.

Abattue, elle tomba à genoux. Toute trace de son existence avait été effacée, comme elle l’avait souhaité. Elle devait se rendre à l’évidence…

*Ils m’ont tous oublié…*

Pourquoi était-elle si triste ? Parce qu’elle espérait qu’Axel et Zexion saurait qui elle est le jour où elle les trouverait. Mais ça ne serait jamais le cas…

Elle fut soudain envahie par une sensation étrange, comme si d’un seul coup, sa quête semblait vaine. Plus rien n’existait autour d’elle. On aurait pu la frapper, lui retirer sa capuche, lui parler, elle ne se rendait compte de plus rien…

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magicien Vert
avatar
Féminin Bélier Cheval
Messages : 117
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 27
Localisation : Dans les ténèbres de ton coeur

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maîtrise des plantes, transformation et livitation
Point fort: Sa rapidité d'action, les plantes...
Point faible: L'influence des gens, le feu...

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Dim 29 Juil 2012 - 16:29

HS : Ihihih bonne imagination, j'adore l'idée =)

En avançant d'un bon pas, il ne se rendait pas compte du danger qui l'attendait. Il stopa sa marche lorsque sa guide se mit entre lui et une silhouette qu'il n'avait pas eût le temps de regarder distinctement à quoi elle ressemblait, mais si la simili s'interposait entre elle et lui, cela voulait dire que cette silhouette était quelqu'un de maléfique, ce qui voulait dire que ce n'était pas la personne qu'il recherchait et pourtant, il était sûr de l'avoir déjà vue quelque part. Il regarda par la suite la demoiselle invoquer ses armes. Hein ? C'était quoi ça pour une arme ? Des diapasons... Mais comment allait-elle faire pour combattre ? Elle lui ordonna de s'en aller, mais étrangement, il n'arriva pas à lui obéir, comme si son instinct lui disait de rester.

"Non ! Je ne veux pas partir et te laisser affronter seule cet ennemi !"

Protesta le jeune homme en restant planté où il était en étant prêt à activer sa magie des plantes pour lui venir en aide durant son combat contre leur ennemi commun. Pour la deuxième fois consécutive, elle ne l'écouta pas et l'entraina avec elle contre sa volonté. Elle ouvrit un Dark Corridor et le poussa à l'intérieur. Après avoir traversé le trou noir, Yoite se retrouva dans une autre pièce, allongé sur le dos tandis que sa guide était sur lui et avait mit son coude sur sa gorge pour l'empêcher de parler. Elle le menaça, mais il s'en fichait, car tout ce qui l'intéressait pour le moment, c'était de l'avoir sur lui, alors il ne pu que sourire pour exprimer ses sentiments, car c'était bien la première fois qu'il se retrouvait dans une pareille position et c'était la raison pour laquelle il était content, alors qu'elle le gronde, ça ne le dérangeait pas, car il venait de vivre un beau moment dans sa vie sombre. Malheureusement, la simili cassa toute l'ambiance en se relevant pour se diriger vers l'ordinateur.

*Il faut que j'essaie de l'enfermer à nouveau pour voir si ce sont des paroles en l'air ou non*

Pensa ce fou en se relevant tout en se massant le cou et en restant silencieux, car il avait légèrement mal à la gorge et on se demandait bien pourquoi... Quoi qu'il en soit, une fois debout, il s'approcha de sa guide et regarda par-dessus son épaule ce qu'elle cherchait. Elle tapa à l'écran deux nom sur le clavier et l'ordinateur n'eût pas l'air de les reconnaîtres, d'ailleurs il les informa que ce que la demoiselle n'étaient pas disponibles. En voyant que ce qu'elle cherchait n'était pas trouvable, la demoiselle tomba à genoux et eût l'air toute déprimée, mais il ne comprit pas pourquoi elle réagit de la sorte. Que voulait dire ces noms pour la demoiselle ? Etais-ce le prénom d'une personne de sa famille ayant été recruté autrefois dans l'organisation ? Ou bien, une amie ou bien... Non c'était impossible, si c'était ce qu'il pensait, c'était ironique et il comprendrait pourquoi elle voulait absolument se cacher. Il eût une grande envie de rire, mais il ne le pu pas, car au même moment où il voulu exprimer son ironie, il eût un chat dans la gorge et se mit à tousser comme un vieux fumeur, ce qui n'était pas son cas à cause de sa santé fragile. Une santé fragile ? Lui ? Même s'il ne le montrait pas, c'était possible et plus il se servirait de ses pouvoirs, moins il irait mieux, mais ça, ce n'était qu'un détail qu'il ignorait tout le temps. Il se mit au clavier et voulu taper le nom de son grand-frère, mais il n'arrivait pas à ce concentrer à cause de sa guide qui le déconcentrait.

*Bon c'est bon, j'ai compris...*

Il soupira, puis il s'approcha de la demoiselle et se mit en position assise, puis il la prit dans ses bras et l'attira à lui pour qu'elle puisse poser sa tête contre son torse. D'une main, il retira sa capuche et il fût plus que touché et subjugé par son visage qu'il trouva magnifique. Il enleva l'un de ses bras pour caresser ses cheveux comme l'on faisait aux petits enfants pour les calmer lorsqu'ils étaient effrayés par les soit-disant monstres cachés sous le lit. Comme elle ne disait rien, il avait l'impression d'avoir une poupée entre ses bras et ça lui plaisait, mais étrangement, ça le dérangeait aussi, car il préférait lorsqu'elle l'engueulait ou le traitait comme une marionnette. Il ne dit rien pendant un quart d'heure, puis lorsque ce court laps de temps fût écoulé, il prit la parole pour tenter de la secouer un peu, car il n'était pas là pour faire du sentimentalisme. En faites, il était même très étonné par son comportement, car il était venu pour chercher tout seul son grand-frère et le voilà à présent en train de réconforter une jeune simili. Si Yukimi l'aurait vu dans cet état, il l'aurait peut-être traité de chochotte, mais ce n'était pas grave, car au final, il préférait se faire une amie et une alliée plutôt que de rester seul et solitaire, car il commençait à s'attacher à elle, même s'il ne le montrait pas et puis, les recherches étaient plus drôles à deux qu'à un donc, il avait tout intérêt à rester à ses côtés. Enfin bref,, il avait décidé de briser le silence, alors écoutons ce qu'il avait à lui dire.

"Ino.. C'est bien ça ton prénom ? J'espère ne pas me tromper... Enfin bref, tu sais Ino, même si tu n'es pas ressencée dans l'ordinateur, ce n'est pas grave, ce n'est pas ça qui compte, l'importance, c'est que tes amis se souviennent de toi. Je suis sûr et certains qu'ils ne t'ont pas oubliée, alors ne te laisse pas abattre... Je... Je suis là pour te soutenir ! Bat-toi pour les retrouver, tu ne dois pas abandonner tes recherches, parce que si tu baisses les bras, tu ne sauras jamais si oui ou non ils t'ont oubliée. Dit-moi à quoi ils ressemblent... Faisont une promesse d'accord ? Si je les retrouves, je les harcèles jusqu'à ce qu'ils se souviennent de toi ou qu'ils acceptent de te revoir, ça te va comme promesse ?"

C'était à cause de ce genre de bon sentiments que l'on pouvait se rendre compte qu'il n'avait pas plongé entièrement dans les ténèbres et puis les recherches, c'était son domaine de prédilection, d'ailleurs, il se demandait s'il n'allait pas devenir détective à force de perdre son temps à chercher des gens qui lui étaient chers ou non. Quoi qu'il en soit, il était sincère et il était prêt à aider la simili, malgré les sacrifices ou les ennuis que ça pourrait lui coûter, car elle, elle n'avait pas hésité une seule seconde et l'avait aidé alors qu'elle ne le connaissait pas. Bon il ne savait pas si c'était par profit ou par gentillesse, mais ce n'était pas grave, car il était bel et bien déterminé à lui rendre la pareille et payer sa dette en retrouvant Axel et Zexion, mais aussi parce qu'il avait envie de lui faire plaisir.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 23
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Lun 13 Aoû 2012 - 13:30

Il n'y avait pas à dire, Ino était dans un état second, prisonnière de sa propre catatonie. Elle recevait les informations extérieures, mais ne réagissait plus à rien. Même si elle était dépourvue de coeur, elle faisait partie de ces Similis qui avaient la nostalgie de leur vie d'avant, ce qui créait des impressions de sentiments chez elle. Peut-être était-ce un héritage de l'éclair du n°XIV qui l'avait heurtée par accident...

Mais là, c'était le vide total. Mettez-vous à sa place. Elle venait de comprendre que le seul monde dans lequel elle existait était le sien... et le sien était destiné à retourner au Néant auquel elle appartient. Oui, son monde s'était comme écroulé. Il venait de s'effondrer sur lui-même. Il n'y avait plus rien. Autour d'elle, le monde était flou, comme si elle le regardait à travers un voile et qu'elle entendait à travers une vitre.

Elle entendit que le magicien se mit à tousser, mais fut incapable de réagir pour lui demander ce qui n'allait pas. Il s'installait devait l'ordinateur. Ino repensait à tout ce qui s'était passé dans sa vie, qui défilait dans sa mémoire, de Zexion à sa mort disparition. Plus rien de tout cela n'éxistait. Tout ce qu'elle pouvait faire, sur le moment, était de répéter en boucle, d'une voix monocorde:

Mon existence a été effacée...

C'était ce qu'elle avait voulu avant de disparaître, mais elle n'avait pas prévu son retour et avait espéré qu'en revenant sa demande aurait été considérée comme nulle et non-avenue. Mais comment pourrait-il comprendre, ce magicien? Il ne savait pas qu'elle avait disparu déjà une fois. Sur le moment, Ino aurait voulu mourir, et si elle avait été capable de bouger, elle n'aurait pas hésité à s'éventrer avec son diapason.

Mais ce projet fut fortement compromis par le jeune homme qui contre toute attente la prit dans ses bras. Elle était incapable de bouger, mais commença à reprendre conscience du monde qui l'entourait. Il lui retira sa capuche et lui caressa les cheveux. Malgré son état, Ino fut plus que surprise par l'étreinte du jeune homme. Pourquoi? Parce qu'elle se prenait à aimer ça! Personne n'avait jamais fait ça pour elle. Elle était orpheline, n'avait pas de parents pour l'aimer, et elle n'a jamais vraiment eu d'amis. C'était pour ça qu'elle voulait chercher Zexion et Axel. C'était les deux seules personnes qui avaient joué un rôle majeur dans sa vie. Un tel témoignage d'affection n'était pas une chose qu'Ino expérimentait tous les jours. Aussi resta-t-elle silencieuse. Le problème? Ino n'avait pas de coeur. Ses "sentiments" n'étaient qu'illusion. Elle ne pouvait pas nier que le jeune homme l'attirait et qu'elle se sentait assez proche de lui et pas seulement au sens propre. Mais quand bien même le voudrait-elle, elle ne pourrait jamais rien éprouver à son égard sinon de l'amitié. Finalement il brisa le silence:

... Enfin bref, tu sais Ino, même si tu n'es pas ressencée dans l'ordinateur, ce n'est pas grave, ce n'est pas ça qui compte, l'important, c'est que tes amis se souviennent de toi...

C'est ça, remue le couteau dans la plaie, t'as raison... Sur le moment, Ino voulait le tuer... Ou au moins lui coller une gifle dont il se souviendrait.

Faisons une promesse, d'accord ?

*Une promesse?*

Si je les retrouve, je les harcèle jusqu'à ce qu'ils se souviennent de toi ou qu'ils acceptent de te revoir, ça te va comme promesse ?

Ino sortit alors de son immobilité et le regarda droit dans les yeux. Il était sincère...? Il... Il le pensait vraiment? Il est vrai qu'elle avait l'air complètement à plat, et qu'elle l'avait aidé... mais c'était plus ou moins par profit. Enfin non, c'était par envie. Elle dut se rendre à l'évidence: elle venait de se faire un ami.

Elle existait... dans son monde à lui.

Mais malgré tout, elle ne pouvait pas le charger avec ce fardeau. C'était le sien, et cette quête se révélait déjà plus dangereuse qu'elle en avait l'air. Il était hors de question qu'elle le mette en danger.

Dans ce silence qui s'installa un très court instant, Ino n'entendit qu'un son: celui du coeur du magicien. Dans sa quête, il risquerait de le mettre à rude épreuve, voir de le perdre définitivement. Et les Similis de l'Organisation savent comment faire perdre un coeur à quelqu'un... Elle ne pouvait pas le laisser seul accomplir ne serait-ce que sa quête à lui.

Elle eut un mince sourire, mais ne répondit pas à sa question. Ils étaient désormais face à face. Elle regarda l'emplacement du coeur du magicien et posa délicatement sa main dessus, comme lorsqu'on touche un objet de valeur fragile, pour mieux sentir les battements et demanda d'un air mélancolique, utilisant alors pour la première fois sa vraie voix:

Qu'est-ce que ça fait... d'avoir un coeur?

Elle avait oublié ce que cela faisait, mais serait à même de reproduire dans des temps futurs ce son pour d'autres Similis, voire pour elle-même. Car n'étant pas censés exister, leur coeur n'éxistait pas non plus, rien ne battait, ils étaient comme des coquilles vides, une enveloppe charnelle qui n'était que l'incarnation de leur âme. C'était la triste réalité des Similis...

Mais alors, quelle était cette étrange chaleur qu'elle ressentait? Elle se prit à penser:

*Suis-je encore totalement une Simili?*

Un Simili capable de ressentir une émotion? Etrange... Il est vrai qu'elle avait l'impression d'avoir de nouveau un coeur, surtout depuis qu'elle avait rencontré le jeune homme, mais n'entendait aucun battement... pas venant d'elle... Elle pensa en anglais...

*That's weird... But... if there's something in there, inside of me... Then I'd feel it, wouldn't I?*

Elle entrevit alors l'énigme qui lui restait à résoudre. Maintenant qu'elle avait résolu celle de son identité, il lui fallait résoudre l'énigme suivante: Le Coeur et les Similis...

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magicien Vert
avatar
Féminin Bélier Cheval
Messages : 117
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 27
Localisation : Dans les ténèbres de ton coeur

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maîtrise des plantes, transformation et livitation
Point fort: Sa rapidité d'action, les plantes...
Point faible: L'influence des gens, le feu...

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Ven 26 Avr 2013 - 22:25

Lorsqu'il entendit pour la toute première fois sa véritable voix, il fût comme envouté et émerveillé à la fois. Cette voix sublime, pourquoi ne l'utilisait-elle pas plus souvent ? Pourquoi vouloir se faire passer pour quelqu'un d'autre alors qu'elle avait tout pour plaire ? Il la trouvait belle, mystérieuse et attirante à la fois, comme un ange descendu du ciel pour chambouler sa vie qui n'était déjà pas banale à l'origine, mais il ne s'en plaignait pas, au contraire, il était heureux d'avoir rencontré cette jolie demoiselle dont il ne pouvait pas encore donner un statut, car il hésitait encore entre la simple amie, la petite sœur fragile à protéger ou bien, comme une future petite amie pour qui il serait prêt à consacrer toute sa vie, son cœur et son énergie pour la rendre heureuse.

"Qu'est-ce que ça fait d'avoir un cœur ?"

Il était surprit par cette question, mais n'arrivait pas à y répondre, car il avait beaucoup de mal à se concentrer à cause de sa main posée au niveau de son cœur. Une main, une simple main si douce qui le faisait légèrement frisonner de plaisir et le faisait aussi légèrement rougir. En s'en rendant compte, il se mit à penser qu'il était un imbécile, puis il essaya de se ressaisir, ce qui était difficile, voir presque impossible.

"Qu'est-ce que ça fait d'avoir un cœur ? Et bien euh... pas grand chose.. En faites, c'est plutôt un fardeau qu'un cadeau, ne t'en fais pas, tu ne rates pas grand chose eheheh"

Il ria un peu nerveusement bien qu'il était plus que sérieux, car c'était ce qu'il pensait, car depuis qu'il en possédait un, il ne lui avait attirer que des ennuis à cause de son apptitude à retourner constamment sa veste du côté de la personne qui arrivait le mieux à l'influencer. Cependant, il ne se retint pas de lui faire un grand sourire, pour la réconforter, car elle n'avait pas l'air d'être en grande forme, d'ailleurs, il avait presque eût l'impression que sa promesse ne l'avait pas beaucoup enthousiasmée, mais bon, en même temps, elle n'était qu'une simili et il ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas lui montrer ce qu'elle ressentait, mais tout de même, c'était assez embêtant, car il aurait bien voulu savoir si ça lui avait plu ou non. Suite à ces paroles, Yoite fit disparaître son sourire et laissa le silence s'installer dans la pièce, ce qui commençait à devenir une habitude. Quand il eût trouvé quelque chose d'autre à lui dire, il chassa le silence et prit la parole.

"Pourquoi n'as-tu pas voulu me faire entendre plus tôt ta véritable voix ? Je la trouve adorable, elle te va à ravir, je l'aime beaucoup. En faites, je me suis rendu compte que j'aimais tout en toi, c'est dommage que tu ne puisses pas ressentir les mêmes sentiments à mon égard..."

Tout en continuant à la garder dans ses bras, il avait eût l'air un peu embarrassé, avant d'avoir l'air un peu triste, car il aurait voulu partager avec cette jolie demoiselle, toute l'amitié et l'amour qu'il avait pour elle. Comment faire pour qu'elle puisse ressentir des émotions et qu'elle puisse les exprimer ? Comment faire ? Il voulait tant l'aider et il n'y arrivait pas, ce qui le frustrait beaucoup. Que fallait-il pour qu'elle soit égal à un humain ? Un cœur ? Oh mais oui c'était ça ! Un cœur ! C'était logique, c'était ça qui lui manquait, c'était d'ailleurs la raison pour laquelle elle portait le nom de "simili", mais pourtant, il était certain qu'il pouvait tirer quelque chose d'utile de cette maigre information. Il réflechit, puis eût tout d'un coup une révélation, une poussée de créativité et une montagne d'idées qui ne lui serviraient peut-être pas toutes à réaliser son projet, il fallait qu'il lui dise tout de suite ce qu'il avait l'intention de faire, car il ne pouvait pas garder son invention rien que pour lui, surtout que la concernait plus que lui, vu qu'il avait déjà un cœur.

"J'ai eus une super idée ! Tu m'as beaucoup inspirée, tu es ma muse et je suis certain que mon idée te plaira. Voilà j'ai décidé de mettre tout mon temps, mon énergie et ma magie au service des similis pour leur créer un cœur artificiel ! Même si tu en possèdes déjà un sans qu'il ne puisse battre dans ton corps, je tient véritablement à faire des recherches pour te rendre heureuse et pour aider les autres similis qui cherchent désespérément à obtenir un cœur. Alors qu'est-ce que tu en pense ? ça ne serait pas génial ?"

Cette fois-ci, il lui fit un sourire plus chaleureux et moins faux que celui qu'il lui avait fait tout à l'heure, car il était heureux d'avoir eût cette idée avec autant de facilités, c'était sûr, Yukimi serait très surprit par cette soudaine soif de savoir et comme à son habitude, il lui ferait des commentaires pour le faire redescendre sur terre, mais cette fois-ci, il ne l'écouterait pas, il irait jusqu'au bout, il faisait de cette histoire de cœur une histoire personnelle, il se devait même d'y arriver, car il ne voulait pas décevoir la belle demoiselle, oui il y arriverait et deviendrait célèbre. S'imaginant déjà au sommet de la gloire et étant couvert d'argents, mais aussi couvert d'admirateurs, plutôt des admiratrices qui voudraient s'entretuer pour obtenir une simple entrevue avec ce dernier, mais elles n'obtiendraient rien, car seule l'heureuse élue aurait droit à tout son amour et son entière présence, cette personne, ça serait Ino qui viendrait à lui en étant remplie de joie et de bien d'autres sentiments qu'elle ne connaissait pas. Tout en restant dans son trip, il se mit à penser qu'il était génial. A cause de son imagination débordante, il fût prit d'une envie très forte qu'il ne pu contrôler.

"Ino tu sais je..."

Sans penser aux conséquences, le jeune homme qui au début, était assez distant avec cette demoiselle, c'était beaucoup rapproché et prit par les sentiments, il rapprocha son visage de celui de la belle simili pour qui il venait de craquer et doucement, il rapprocha son visage du sien. Il ferma lentment ses yeux, puis sans la prévenir, il déposa ses lèvres sur celle d'Ino pour l'embrasser tendrement. Est-ce qu'elle allait comprendre ce qu'il ressentait pour lui et allait accepter ou bien, allait-elle mal le prendre et allait de nouveau tenter de le tuer comme elle avait essayer de le faire jusqu'à présent ? Il ne savait pas, ça passait ou ça cassait et même si elle ne voulait rester qu'une bonne amie, il le prendrait bien, de toute façon, quoi qu'elle décide, il resterait toujours à ses côtés comme il le lui avait dit tout à l'heure, car ils partageaient tout les deux la même noirceur qui régnait en maître dans ces lieux sombres... quoi que, pas si sombre que ça, car à présent, la lumière crépusculaire de Yoite s'était réveillée pour envahir son cœur. S'en rendant compte, il lâcha la jeune femme et recula en ayant l'air très inquiet.

"Ma lumière... ma lumière au fond de mon cœur brille de milles feux, tu es en danger à mes côtés. Part vite avant que tu n'ais des problèmes avec les similis ou les sans-coeurs qui viendraient squatter le bâtiment pour s'offrir un repas gratos. Allez, allez file, je m'en voudrais terriblement s'il t'arrivait quoi que ce soit !"

Ne pouvant plus se passer d'elle, si par sa faute elle se faisait détruire ou subissait un lavage de cerveau, il ne pourrait jamais s'en remettre, il serait tellement honteux qu'il ne pourrait plus jamais se regarder dans une glace, de toute façon, ce petit ange tombé du ciel pour lui offrir une nouvelle destinée ne méritait pas de subir un pareil traitement, c'était donc la raison pour laquelle il avait réagit comme s'il avait vu un monstre et s'était écarté pour lui laisser le temps de fuir, si c'était nécessaire.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 23
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Sam 27 Avr 2013 - 1:26

Un mot pour exprimer les pensées d'Ino sur le moment? L'incompréhension. Mais pas dans un sens péjoratif. Oui, elle ne comprenait absolument pas ce qui lui arrivait, mais tout simplement parce qu'elle en était incapable! Mais elle n'avait contre le fait de le découvrir. Tout ce dont elle disposait était le souvenir de ce qu'étaient les sentiments, mais comment voulez-vous qu'elle comprenne un seul instant des sentiments qu'elle n'avait jamais observés ou ressentis? L'amour avait été comme qui dirait absent de sa vie. Pas de parents, pas de frères et soeurs, pas d'amis... Et sa condition n'allait rien arranger. Elle était désormais incapable de ressentir quoi que ce soit. Un vide total... Et pourtant, l'arrivée de Yoite avait déjà beaucoup changé la perception des choses chez Ino. Etait-il apparu pour lui redonner de l'espoir? Lui signifier qu'être dépourvu de coeur ne voulait pas dire que c'était la fin de tout? Ou était-il apparu pour lui rappeler qu'avoir un coeur était son objectif d’antan? Que sans lui, elle n'était pas une vraie personne? Qu'elle devait le récupérer à tout prix? Que tout le reste était secondaire?

*Rah! La vie était tellement plus simple quand j'étais amnésique!*

Oui, elle se posait assurément moins de questions à cette époque! N'ayant aucun souvenir d'un quelconque sentiment, il était certain qu'elle ne s'encombrait pas de ce genre de considérations ou même questions.
Elle ne faisait pas attention au fait que Yoite rougissait, et pour être honnête, ça ne lui venait même pas à l'esprit qu'à cause de leur proximité corporelle, une chose pareille fût possible, surtout de la part de celui qui, il n'y a pas si longtemps que cela, était prêt à lui faire du charme et, il y a encore moins longtemps, l'avait prise dans ses bras de son propre chef. Non, pour elle, c'était totalement impossible, impensable.
Enfin, elle attendait une réponse, tout en sentant les battements du coeur de Yoite s'accélérer. Ceci la faisait presque sourire. Le coeur était une mécanique si complexe, et pourtant si fantastique. Il était capable de faire tellement de bien et tellement de mal en même temps, capable de changer son rythme... Pour quelqu'un dont le pouvoir se base sur le son et la musique, ceci était une chose de premier ordre. La musique du coeur était assurément la musique préférée d'Ino, surtout maintenant qu'elle pouvait sentir la pulsation d'un coeur. On s'en doute, mais c'était bien la première fois depuis qu'elle l'avait perdu qu'elle pouvait sentir un coeur battre. Jusqu'ici, elle s'était contenté de l'entendre de plus ou moins loin. D'ailleurs, parfois, entendre le coeur des autres avait le don de l'énerver en lui rappelant qu'elle avait perdu le sien, que peut-être, elle n'entendrait jamais plus ce son venant de sa poitrine. Elle s'imaginait de temps à autre le bonheur que cela serait d'en avoir un à nouveau. Pouvoir à nouveau sentir un sentiment véritable naître en elle. Pourquoi pas des sentiments pour Yoite? Après tout, elle le trouvait attirant, donc pourquoi pas. Elle se damnerait si cela pouvait lui permettre de regagner son coeur.
C'est pourquoi elle ne comprit pas, dans un premier temps, la réponse de Yoite.

Qu'est-ce que ça fait d'avoir un cœur ? Et bien euh... pas grand chose.. En fait, c'est plutôt un fardeau qu'un cadeau, ne t'en fais pas, tu ne rates pas grand-chose eheheh.

Comment ça, un fardeau? Ne pas rater grand-chose? Ino était persuadée du contraire, justement, qu'elle ratait beaucoup de choses, notamment celles qui lui permettraient de comprendre ce qu'il se passe dans cette pièce actuellement. Et pourtant, quand elle y réfléchissait, qu'elle mit en relation les ténèbres qu'elle avait senties chez Yoite la première fois qu'elle l'avait vu et son expérience personnelle, elle finit par comprendre. Il est vrai que cela devait être un bonheur de ressentir des émotions positives, mais avoir un coeur impliquait aussi qu'on devait ressentir des émotions destructrices. Après tout, comment Ino avait-elle perdu son coeur? On ne le lui avait pas retiré. Elle l'avait presque laissé partir pour ne plus se sentir aussi mal qu'elle se sentait à ce moment-là. Elle l'avait laissé tomber de sa propre volonté. Mais l'ironie, dans ce genre de situation, c'est qu'on cherche toujours à récupérer ce qu'on a perdu, quand bien même ceci serait peine perdue. A croire qu'il fallait perdre quelque chose pour se rendre compte de sa valeur. Même si cela signifiait devoir ressentir des émotions aussi négatives que la tristesse, la haine, etc. elle voudrait récupérer ce battement éternel qui décidait lui-même de son rythme.
Enfin, il accompagna ses dires d'un sourire qui ne sonnait pas tout à fait vrai, et Ino s'en voulut un peu de ne pas pouvoir lui montrer la moindre émotion. C'est vrai quoi! Elle avait dû le désarçonner avec sa question! Comment est-ce que quelqu'un qui n'a jamais vécu sans coeur pouvait lui dire ce que cela faisait?
Mais elle ne trouva pas de réponse satisfaisante à lui donner pour le contredire ou lui signifier qu'elle était d'accord. Le silence s'installa, le sourire du magicien disparu, et tout ce qu'elle put faire était de le regarder dans les yeux, espérant qu'il prendrait la parole ou continue sa réponse. De ce côté-là, elle eut de la chance, car il rompit le silence, mais ce qu'il allait lui dire n'allait pas dissiper l'incompréhension face à la situation dans la tête d'Ino.

Pourquoi n'as-tu pas voulu me faire entendre plus tôt ta véritable voix ?

Euh... Par où commencer?

*Parce que j'avais pas confiance? Parce que dans cette fichue forteresse, j'avais peur qu'on me reconnaisse? Parce que c'est ce que je fais par réflexe quand je croise quelqu'un?*

Je la trouve adorable, elle te va à ravir, je l'aime beaucoup.

Ino comprenait de moins en moins... Ce n'était pas forcément la première fois qu'on la complimentait sur sa voix, et on va dire que, dans la mesure où son pouvoir requérait un son, il fallait en quelque sorte qu'elle ait une jolie voix. Mais à force d'emprunter la voix des gens, elle commençait à se demander si c'était sa voix à elle, et pas la voix de quelqu'un qu'elle avait entendu un jour... Elle se persuadait que c'était la sienne, et ainsi, elle fut, si l'on veut, touchée du compliment, même si elle ne comprenait absolument pas ce qu'il venait faire là.

En fait, je me suis rendu compte que j'aimais tout en toi, c'est dommage que tu ne puisses pas ressentir les mêmes sentiments à mon égard...

Attends, il entendait quoi par là? Qu'est-ce que ça voulait dire? Ce n'était pas qu'Ino était idiote à ce point, mais elle ne comprenait pas la première partie de ce que Yoite disait là. En réalité, en tant que Simili, elle ne comprenait pas qu'elle puisse faire naître un quelconque sentiment chez quelqu'un de normal. Et puis, il ne la connaissait que depuis quelques heures tout au plus. Son esprit rationnel ne comprenait pas que cela fût possible, surtout lorsqu'elle se refaisait la rétrospective des événements de la journée. Il y a quelques minutes, elle menaçait de le tuer s'il lui mettait encore des bâtons dans les roues alors qu'elle essayait de les sauver.
Mais en y réfléchissant, il avait raison... C'était dommage. Il remuait un peu le couteau dans la plaie, mais cette fois, Ino ne lui en voulut pas. Elle-même, lorsqu'elle regardait les autres être heureux, être ensemble, faire des trucs normaux entre amis, en famille ou autre, elle se disait la même chose.

Dommage, en effet, murmura-t-elle tout bas. Mais c'est la triste réalité des Simili, on y peut rien changer...

Il la tenait toujours dans ses bras, et elle ne fit rien pour en sortir, sans trop savoir à quoi elle s'exposait. Elle remarqua qu'il avait l'air un peu triste, sans en deviner la cause. Il ne lui serait jamais passé par la tête qu'il puisse être triste pour elle. Mais en y repensant elle dit, tout bas, sans vraiment s'en rendre compte:

Je donnerais n'importe quoi pour voir apparaître ne serait-ce que l'ombre d'un sentiment en moi...

Mais là, qui parlait? C'était toujours l'Ino d'avant, non? Pas celle qui ne se souvenait de rien, mais celle qu'elle avait fini par devenir, non? Mais ça n'était pas possible, entre le moment où elle l'avait perdu et le moment où elle avait regagné ses souvenirs, elle avait toujours trouvé obsolète de regagner un coeur, donc d'où lui venait cette envie d'en avoir un, soudainement? Même en se réveillant ce matin, la dernière chose qu'elle aurait tenté de faire était de récupérer son coeur. Donc d'où venait cette envie soudaine? Mais elle ne put continuer de réfléchir à cela. Yoite avait eu une idée:

J'ai eu une super idée ! Tu m'as beaucoup inspirée, tu es ma muse et je suis certain que mon idée te plaira.

*Euh... D'accord...*

Ca ne lui déplaisait pas qu'elle soit qualifier de muse, mais elle attendait de voir de quelle idée il s'agissait avant de décider si l'idée était bonne ou pas.

Voilà j'ai décidé de mettre tout mon temps, mon énergie et ma magie au service des similis pour leur créer un cœur artificiel ! Même si tu en possèdes déjà un sans qu'il ne puisse battre dans ton corps, je tiens véritablement à faire des recherches pour te rendre heureuse et pour aider les autres similis qui cherchent désespérément à obtenir un cœur. Alors qu'est-ce que tu en penses ? Ca ne serait pas génial ?

Ces paroles lui rappelait étrangement quelque chose d'autre, sans qu'elle n'arrive à mettre le doigt sur cette chose. Créer un coeur artificiel aux Similis... Dans l'idée, c'était génial, et très généreux de sa part... et brouilla les idées d'Ino. Elle savait au fond d'elle que cela n'était pas une bonne idée (et qu'en un sens, une telle chose n'était pas possible, bien que, dans son souvenir, dans un autre monde, un scientifique faisait des recherches là-dessus et avait fini par toucher du doigt un résultat concluant en dotant presque une de ses inventions d'un coeur que celle-ci chercha désespérément dans les cadeaux de Noël), mais il accompagnait ça d'un sourire si chaleureux qu'elle ne pouvait pas lui dire non. Et puis, au fond d'elle-même, elle ne dirait pas non à un coeur, même si elle aurait préféré récupérer le sien, tant qu'affaire. Mais dans son souvenir, son coeur était encore rempli de tristesse, sans véritable gaîté, alors si en avoir un autre pouvait lui permettre de recommencer à zéro... Alors pourquoi pas? Elle sourit également, à défaut de pouvoir montrer une quelconque émotion.

Sûrement...

En réalité, elle appréhendait un peu de récupérer des sentiments. Elle n'avait pas encore récupéré les personnes qui étaient chères à son... qui lui étaient chères (ne parlons pas de personnes "chères à son coeur", ça serait aberrant). Dans sa tête, elle s'imaginait qu'en les récupérant, ces personnes l'aideraient à retrouver son coeur, l'aideraient à réapprendre à les gérer. Elle se voyait entourée d'une sorte de grande famille dans laquelle le n°VI et le n°VIII seraient comme deux grands frères protecteurs, le n°IX serait un camarade de jeu, et le n°XIV comme une soeur jumelle. C'est comme ça qu'elle s'imaginait la chose. Mais cela ne serait certainement qu'un doux rêve...
Avec son trip, elle en avait oublié Yoite. En fait, elle avait oublié qu'il était humain, lui. Aussi, le gros de ce qui causa son incompréhension allait arriver. Parce qu'elle n'avait toujours pas compris un aspect essentiel de la situation. Yoite avait des sentiments, et ça, elle l'avait oublié, ou plutôt, elle avait oublié ce que cela pouvait impliquer...

Ino tu sais je...

*Ben... Vas-y, finis ta phrase qu'est-ce qui t'en empêche?*

La réponse vint d'elle-même! Elle n'eut pas le temps de se rendre compte de quoi que ce soit qu'il posa ses lèvres sur les siennes. Comment décrire l'expression d'Ino? Il y avait de la surprise, beaucoup de surprise, un brin d'incompréhension totale et une pincée de peur due à cette incompréhension. Impossible pour elle de comprendre... que cela lui arrive à elle! Si elle avait eu un coeur, les choses auraient été différentes. Elle se laissa faire, mais tentait de comprendre ce qu'il se passait. Elle avait déjà vu ça sur d'autres mondes, elle savait ce que cela voulait dire, mais elle avait toujours été incapable de les comprendre (peut-être parce que sa présence était toujours aussi antiseptique que possible...). Tout comme elle était incapable de réagir pour le moment. Elle n'avait pas encore décider de si elle allait accepter ou refuser les sentiments de Yoite. Elle ne serait peut-être jamais capable de lui rendre la pareille, et elle trouvait ça cruel. Or, elle détestait la cruauté gratuite. Il y avait plus de chances pour qu'elle lui brise le coeur un jour... Elle ne pouvait pas accepter... Pas pour l'instant. Elle allait essayer de le repousser gentiment, mais, encore une fois, il la devança et s'éloigna brusquement, l'air terriblement inquiet.

Ma lumière... ma lumière au fond de mon cœur brille de mille feux, tu es en danger à mes côtés. Pars vite avant que tu n'aies des problèmes avec les similis ou les sans-coeurs qui viendraient squatter le bâtiment pour s'offrir un repas gratos. Allez, allez file, je m'en voudrais terriblement s'il t'arrivait quoi que ce soit !

QUOI? Attendez, il y a trop de choses en une fois... Deux minutes, une chose après l'autre...
Maintenant qu'elle y réfléchissait, ou plutôt, maintenant qu'elle faisait attention, il était vrai que Yoite n'était pas aussi sombre qu'avant... Mais Ino aussi était dans une situation similaire. Lui devait encore choisir où son coeur irait, de quel côté, alors qu'elle... Elle n'avait pas de coeur pour choisir, elle n'était nulle part, ce qui lui permettait de faire plus ou moins ce qu'elle voulait. Ils étaient tous les deux au crépuscule.
Ensuite, les sans-coeurs et les Similis. Espérait-il vraiment qu'elle s'en irait après ce qu'il venait de se passer sous prétexte que des Similis ou des Sans-coeurs viendraient potentiellement s'emparer du coeur du magicien? Non mais il rêvait! C'était bien pour ça qu'elle voudrait rester! Il était hors de question qu'elle le laisse comme ça! Lui, il avait un coeur, elle n'en avait plus, alors elle n'allait pas le laisser là pour qu'il serve de chair à pâtée pour des créatures aussi viles que celles qui peuplaient ces lieux.
Elle se leva, se rapprocha de lui, prit une grande inspiration et lui prit une main pour essayer de le relever en lui disant, s'efforçant de redevenir elle-même et de se ressaisir:

Tu penses vraiment que je vais te laisser seul, ici, maintenant? Tu rêves mon vieux. Sans moi, tu ne survivrais pas plus de quelques heures dans ce bâtiment. C'est un vrai labyrinthe pour qui ne l'a jamais exploré entièrement. Alors tu n'as pas le choix, tu dois me suivre si tu veux espérer quitter cet endroit vivant. Et puis honnêtement, je n'ai plus de coeur à offrir aux sans-coeurs, ils ne me font pas peur. Et même si les Similis ne veulent que ma mort, j'ai pas peur non plus. Par contre, toi...

Elle montra l'emplacement du coeur du jeune homme du doigt de sa main libre un bref instant.

Toi, tu as quelque chose à protéger qui vaille la peine de l'être. Alors tant que je ne te saurai pas loin de cet endroit, je ne te lâcherai pas.

Elle accompagna cela d'un grand sourire qui, si elle avait pu avoir un coeur, aurait été plus que sincère.

Ne t'inquiète pas pour moi. Le pire qui puisse m'arriver, c'est de disparaître, de retourner au Néant auquel j'appartiens en tant que Simili. Ils ont déjà réussi une fois et pourtant, me voilà, alors je ne vais pas me laisser faire maintenant. Et d'ailleurs, je suis revenue une fois, alors pourquoi pas deux fois?

Sans même se rendre compte qu'elle venait de laisser échapper qu'elle était revenue d'entre les morts, elle ajouta, toujours avec le même sourire au lèvres:

Allez, sortons d'ici, ensemble...

Vous vous demandez pourquoi elle ne lui propose pas de repasser par le couloir sombre? Elle mettrait la petite lumière de son coeur en danger! Hors de question. Ils sortiraient à pieds, tant pis. En tout cas, elle était déterminée. Et son instinct de survie était multiplié par deux, voire plus. Elle tenait à Yoite. Plus qu'elle ne le pensait ou qu'elle ne le devrait. Alors si quelque chose le menaçait, elle n'allait pas le laisser seul. Elle allait l'aider...

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magicien Vert
avatar
Féminin Bélier Cheval
Messages : 117
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 27
Localisation : Dans les ténèbres de ton coeur

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maîtrise des plantes, transformation et livitation
Point fort: Sa rapidité d'action, les plantes...
Point faible: L'influence des gens, le feu...

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Sam 27 Avr 2013 - 15:48

Elle n'avait rien dit, ni rien fait pour lui montrer qu'elle acceptait au non, bon en même temps, il ne lui avait pas vraiment laisser le temps de lui répondre, mais tout de même, elle aurait pu réagir, lui donner une claque pour le faire revenir à la réalité, non rien, elle n'avait rien dit, ni rien fait, quel désespoir ! Tout ce qu'elle avait trouvé à faire, c'était de le rassurer en lui disant que son cœur était précieux et que ce n'était pas grave si elle se faisait détruire, car elle pourrait très bien revenir une seconde fois du néant. Oui c'était bien qu'elle puisse revenir, mais en attendant, qu'est-ce qu'il allait devenir ? Aurait-il le courage de réaliser son projet si elle n'était plus là ? Aurait-il le courage de continuer de vivre en attendant son retour ? C'était impossible à concevoir et pourtant, elle le disait avec un si grand sourire qui le faisait déjà souffrir. Sans son petit rayon de solei, ça ne servirait plus à rien de faire des recherches, c'était donc plutôt à elle de faire attention, car bien qu'elle était confiante, il n'était pas certain qu'elle n'arrive à revenir si elle se faisait à nouveau détruire. C'était elle qu'il devait protéger et pas le contraire, mais le comprendrait-elle ? Peut-être pas... Il se laissa donc guider par la belle demoiselle en prenant soin de ne pas lâcher la main qu'elle lui avait tendue tout à l'heure pour l'aider à se lever. Cette main, c'était le lien qui le reliait à la belle demoiselle et qu'il ne voulait pas défaire.

Tout en restant silencieux, il se mit à penser qu'il était ridicule à réagir de la sorte, de plus, comment cela était-il possible qu'il l'aime autant alors qu'elle n'avait pas été tendre avec lui avant d'atteindre la salle où était entreposé l'ordinateur qui avait changé considérablement son point de vue. Il ne savait pas, il avait eût un coup de foudre, son cœur avait eût un disfonctionnement qu'il n'aurait pas dû avoir en temps normal. Pourquoi elle alors qu'il savait pertinamment qu'elle ne pouvait ressentir que de très faibles émotions ? Il ne comprennait toujours pas sa réaction et ça le rendait fou de ne rien savoir sur ses propres sentiments et sur l'éventuelle réponse négative ou positive de la belle demoiselle face à sa déclaration de tout à l'heure. Pourtant, il aurait fait n'importe quoi pour le savoir, mais il ne voulait pas l'embarrasser avec ce genre de questions idiotes. Il soupira, puis regarda devant lui et se mit à réflechir sérieusement à ce qu'il venait de ce passer. Après s'être ressaisit, il se dit qu'il devait oublier cette déception et tâcher de refouler le plus possible ses sentiments jusqu'à ce qu'elle soit prête à les accepter, oui c'était ce qu'il allait faire, de toute façon, il ne pouvait pas l'obliger à l'aimer, ça serait totalement contradictoire de sa part de faire une chose pareille et puis, il ne voulait que son bonheur, donc l'obliger à faire quelque chose qu'elle ne voulait pas ne la rendrait pas heureuse. Après avoir beaucoup hésité à prononcer un simple son, il prit son courage à deux mains et brisa à nouveau le silence inquiétant qui n'était pas le bienvenue dans ces lieux sombres.


"Ino... si tu disparais et que tu ne reviens pas, qu'est-ce que je vais faire ? Si tu me laisse tout seul, ça ne vaut plus la peine que je possède un cœur... Je sais que tu as des responsabilités ici et que tu ne peux pas t'enfuir avec moi, mais essaie au moins de me promettre de tout faire pour ne pas être détruite d'accord ?"

Il baissa la tête, puis la releva et eût un mince sourire aux lèvres, mais il ne fût que de courte durée, car un simili, une écorce blanche, un simple sbire sans cervelles ni émotions fit son apparition. En le voyant, Yoite fronça les sourcils, puis il lâcha la main de la jeune femme et tourna les paumes de ses mains vers sa direction pour faire apparaître deux lianes épineuses. Ces dernières le prirent par la taille et le lancèrent contre le mur de la pièce, plusieurs fois, jusqu'à ce qu'il fût détruit, cette technique semblait être une variente entre sa technique d'étranglement et son fouet épineux. En faites, s'il avait été aussi brutal, c'était parce qu'il était énervé contre ce paria qui venait gâcher sa balade dans la citadelle avec la jolie simili. Une fois le combat terminé, il toussa un peu en ayant légèrement mal au cœur, mais il ne le montra pas à Ino, car il ne voulait pas l'inquièter, pas lui faire comprendre cette autre découverte qu'il venait de faire à l'instant et qu'il ne pouvait pas partager avec son alliée.

"Et moi, si je venais à disparaître qu'est-ce que tu ferrais ?"

Qu'est-ce qu'elle allait répondre ? Il pensait qu'elle allait lui dire qu'elle reprendrait sa vie comme elle l'avait toujours vécue, ce qu'il espérait de tout son cœur, même si ça lui ferait mal de l'entendre, il préférait savoir qu'elle continuerait à être heureuse sans lui, car si ça ne serait pas le cas, il ne pourrait jamais trouver le repos éternel. Il soupira, se disant que l'amour était bien trop complexe pour lui et qu'il fallait qu'il arrête d'y penser, car ça ne lui réussissait pas du tout. Il fallait qu'il pense à autre chose, mais comment faire alors que toutes ses pensées étaient fixées sur une seule personne ? Il ne le savait pas et ce sentait de plus en plus perturbé, c'est alors qu'il se souvint du temps où il était au service du supérieur, enfin c'était comme ça qu'il l'appelait, car ce dernier ne lui avait jamais dit son véritable nom, mais ce n'était pas grave, car agissant comme un sans-coeur ou un simili, il n'était pas nécessaire de lui donner un nom. Ce dernier lui disait qu'il falait qu'il oublie l'espoir de se faire des amis ou de trouver quelqu'un à aimer, car ce genre de sentiments n'étaient pas pour lui, ça le rendrait faible et inutile, car il ne saurait plus comment raisonner et ne serait plus apte à se battre, ni à obéir correctement.

*ça m'ennuie de le dire, mais il n'avait pas totalement tord. Cependant, tout à l'heure, l'amour m'a rendu plus fort, mais en meme temps, j'ai agis comme un imbécile, il faudra que j'apprenne à me contrôler, mais au final, ce n'est pas si grave que ça, car tout ce que je suis en train de vivre est une expérience qui m'a déjà permi de faire un grand bond en avant dans mes recherches*

Ne sachant pas trop comment exploiter les informations qu'il venait de recevoir, il reprit sa route en ayant l'air très pensif. Peut-être que l'amour lui faisait tourner la tête, il se sentait mieux depuis que son cœur en était rempli, ce qui changeait beaucoup des sombres jours où il était tout seul, à errer comme un fantôme, à présent, grâce à Ino, il continuerait d'errer, mais en ayant un but bien précis, ce qui l'empêcherait peut-être de mal tourner. En y réflechissant un peu plus, il se rendit compte que ce sentiment venait un peu de le guerir de son plus gros défaut. Dehors, la pluie tombait encore, ce qui le fit se souvenir, en l'entendant, la raison pour laquelle il avait dû rentrer précipitamment avec Ino à l'intérieur de la citadelle. Tient en repensant à ce détail, il se rendit compte qu'il n'avait rien dit au sujet de sa malédiction. Il lui lança un regard en coin, puis renonça à lui en parler, car dit comme ça, soit elle allait se moquer de lui ou soit elle n'allait pas le croire, d'ailleurs, mieux vallait qu'il évite l'eau en sa présence, car si elle venait à apprendre son secret, elle n'aurait peut-être plus jamais envie de lui parler ou même de le voir, ce qu'il ne voulait absolument pas, donc il préféra se taire à ce sujet.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simili, Renégat de l’Organisation
avatar
Féminin Lion Coq
Messages : 51
Date de naissance : 03/08/1993
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 23
Localisation : A l'exacte frontière entre les ténèbres et la lumière...
Arme(s) : Son double diapason et son pouvoir sur le son (voir Fiche Technique)
Âge du personnage : Environ 18 ans
Présentation : Surnom: Mélodie Lointaine Ex n°XV

Spoiler:
 


Feuille de personnage
Pouvoirs: Tout ce qui touche au son
Point fort: les endroits à bonne acoustique, l'écho, les ondes similaires au son, sa discrétion, sa curiosité, son intelligence, sa connaissance du genre humain
Point faible: Sa non-resistance à tous les autres éléments excepté l'eau, la terre ou tout autre élément basée sur les ondes similaires à celles du son, l'écho quand elle ne le contrôle pas, sa curiosité, les endroits acoustiquement morts XD, son orgueil, son ignorance de certains aspects inexplicables des réactions humaines

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Mar 30 Avr 2013 - 0:54

Est-il égoïste d'agir comme on le voulait, ou comme on pense qu'il faut agir sans se préoccuper de ce que les autres pensent, même s'ils sont concernés? On serait tenté de dire oui. Mais l'est-ce quand même si l'on agit ainsi parce que la notion de sentiment nous est étrangère et qu'en un sens, on ne veut plus savoir ce que c'est? Le jour où vous trouverez la réponse, reconsidérez le cas d'Ino. Le simple fait qu'on l'appelle par son prénom la perturbait. Il n'y avait pas à dire, la sortie de son état amnésique ne lui avait pas apporté que du bon. Savoir ce qu'elle était avant n'avait jusqu'ici réussi qu'à semer la confusion dans son esprit. Tout d'abord parce que ses souvenirs se mélangeaient. Quand elle n'avait que peu ou pas du tout de souvenirs concernant sa vie d'avant, elle ne se posait pas autant de questions, elle se contentait d'agir par instinct, sans se demander de qui ou de quoi venait telle ou telle chose. Mais avec la mémoire pointe la conscience de soi, et en regagnant ses souvenirs d'avant, elle avait presque perdu les pédales concernant la vie qu'elle avait vécue ensuite. Comment comprendre ce qu'il s'était passé lorsqu'elle était devenue Simili quand on se souvient de ce que l'on faisait lorsqu'on avait un coeur? C'est comme lutter entre deux parties de soi qui ne demandent qu'à sortir. Certains pensent que les souvenirs constituent chez un Simili ce qui ressemble le plus à un coeur, même si cette mécanique est trop... dépourvue d'émotions véritables.
En effet, un Simili est une âme incarnée grâce à sa volonté inflexible. Il ne lui manque qu'un coeur pour redevenir humain. Mais chacun a besoin d'agir comme s'il n'avait rien perdu, c'est vital, nécessaire, si l'on ne veut pas perdre la boule. Or, quand Ino a perdu son coeur, elle a perdu la mémoire pour la deuxième fois. Alors agir comme avant revenait à agir comme un zombie... Ce qu'elle a fait, dans un premier temps. Le temps de se faire à sa condition. Une petite semaine. Ensuite, son caractère est venu tout seul. Sa nature curieuse, son dégoût de la cruauté gratuite, ou même le fait qu'elle n'aime pas se battre sont apparus à ce moment là, mais elle continuait d'agir comme une poupée, en se contentant de faire ce qu'on lui demandait et rien d'autre. C'est en voyant les autres agir qu'elle commença à prendre conscience qu'elle n'agissait pas "normalement". Elle essayait d'imiter les autres...
Et là arrive le second et principal problème: Ino ne savait toujours pas ce qu'elle était exactement. Toute sa vie, elle n'avait fait qu'imiter les autres. Elle n'avait jamais fait quelque chose sans pouvoir appliquer l'étiquette "ça vient de tel ou tel".

Son habileté à se poser cinquante questions venait probablement de Xion, et peut-être même de l'esprit scientifique d'Ienzo. Sa préférence pour les combats sans armes venait de Zexion, qui se reposait plus sur son pouvoir et son habileté à déléguer le travail à d'autres si c'était possible. Son désir de paraître amical et sa sociabilité était venue après coup, au contact d'Axel. Pour ce qui était de son arme et de son pouvoir, il devait y avoir, selon elle, quelque chose à voir avec les circonstances de sa perte de coeur, mais du coup, Demyx devait avoir eu aussi son rôle à jouer dans la façon qu'elle a de se battre. D'ailleurs, elle imitait les voix des autres, utilisait rarement sa voix propre. Tout ça pour dire qu'en y réfléchissant, Ino n'était qu'un mélange... Non, pas Ino. Inox n'était qu'un mélange sans consistance. Inox n'existait pas. Elle n'était qu'un amas d'influences diverses. Et le problème, c'est qu'Inox ne savait pas qui était Ino réellement. Elle donnait ce nom à toute personne à qui elle voulait le donner, mais en réalité, elle ne savait pas ce qui se cachait vraiment sous ce nom. Sûrement un coeur... Un coeur qu'elle ne retrouverait peut-être jamais...

Mais imaginez une minute son combat. Se battre contre deux, non, trois façons d'être était un combat de tous les jours. Son combat. Et ça, Yoite ne le comprendrait probablement jamais. Lui pouvait ressentir, elle non. Elle ne le connaissait pas tant que ça, mais elle s'imaginait que lui savait qui il était réellement et n'avait pas à se battre contre lui-même. Il ne lui venait même pas à l'idée que peut-être, lui voulait vraiment la protéger même si elle lui donnait tous les arguments pour qu'il arrête de s'inquiéter pour elle.

En tout cas, il ne lui lâchait pas la main, ce qui n'allait pas pour la déranger, et il se taisait, ce qui ne la dérangeait pas non plus pour deux raisons. La première était que cela augmentait leur discrétion. Au moins, on ne les repérerait pas au bruit. La deuxième était que ça lui permettait de réfléchir. Elle savait qu'elle ne pouvait pas accepter les sentiments de Yoite décemment, c'était contre ses principes. Mais comment le lui dire, là, c'était une autre paire de manches! Tant qu'il ne parlait pas, c'était bon, et elle pouvait même envisager que ce qu'il s'était passé devant cet ordinateur n'ait été qu'un rêve, un accident. Il fallait juste qu'il se taise, comme ça, elle pouvait réfléchir.

Ino... si tu disparais et que tu ne reviens pas, qu'est-ce que je vais faire ?

*Mais pourquoi il a parlé?*

Comment pouvait-il savoir que dans une situation pareille, entendre son nom, son vrai nom, était une torture? Et comment pouvait-il savoir que poser une question pareille était une des choses qu'il n'aurait jamais dû faire à ce moment-là? Enfin, ce qui était fait, était fait. Mais plus elle y réfléchissait, plus elle arrivait à la même conclusion.

*Ino... La vraie Ino... a déjà disparu... Depuis longtemps... Et elle n'est toujours pas revenue...*

Alors que pouvait-elle lui répondre?

Je sais que tu as des responsabilités ici et que tu ne peux pas t'enfuir avec moi, mais essaie au moins de me promettre de tout faire pour ne pas être détruite d'accord ?

Bon, là, ça devait être le moment de lui dire. Car Yoite ne savait toujours pas qu'Ino, en réalité, n'avait rien à faire dans ce château. Il ne savait rien d'elle au fond. Mais devait-elle vraiment le lui dire? Après tout, s'il pensait qu'elle devait rester ici, ça l'obligerait à partir, à s'éloigner. Non, mieux valait attendre, faute de mieux... Mais elle répondit tout de même à sa question:

Je... Je te le promets... De toute façon, je n'ai pas très envie de disparaître...

On sentait dans sa voix que le coeur n'y était pas. Pourtant, elle était sincère quand elle disait qu'elle ne voulait pas disparaître. Elle voulu continuer sa phrase, mais ils furent interrompu par un Reflet qui était apparu. Ino ne put réagir et vit le Reflet se faire désintégrer par Yoite. Elle déglutit tout d'abord en pensant au fait que ce Reflet aurait pu l'attaquer, mais ensuite, elle entendit tousser. Ce n'était pas la première fois, et même si le magicien devait penser qu'en se cachant elle ne le saurait pas, elle commençait à se demander pourquoi il toussait comme ça. Puis, en réfléchissant un instant, elle se mit à envisager le pire. Si Yoite disparaissait, et ce, définitivement? Non, hors de question de penser à cela, et puis, il avait peut-être juste mal respiré une poussière... deux fois? Non, plus qu'improbable. Il était peut-être malade, avait attrapé froid à un moment. Mais malheureusement, ses craintes furent accrues par ce que Yoite lui annonça, lui posant la question qu'elle se posait à elle-même depuis un petit moment. Elle réfléchit un instant. Il devait vouloir qu'elle lui dise que sa vie continuerait sans lui, plus ou moins comme si de rien n'était. Mais elle avait déjà montré plusieurs fois que ce n'était pas comme ça qu'elle gérait les pertes. Lorsqu'elle avait perdu Demyx, elle avait réussi à garder plus ou moins son calme, mais quand elle avait appris que Zexion n'était plus, ou quand elle avait appris qu'Axel venait de disparaître, elle était entrée dans une rage folle, avait perdu l'esprit pendant un instant pour le premier, mais pendant le reste de sa vie pour le second. Et je ne vous raconte pas le choc qu'elle a eu en apprenant l'existence du projet n°1 qui donna le n°XIV de l'Organisation. Elle devait alors choisir. Lui mentir à moitié ou lui dire toute la vérité.

Peut-être que les gens comme Xemnas, Xaldin ou Saïx avaient raison en disant que l'amour était plus un fléau qu'un cadeau, que c'était ce qui causait la perte des gens qui l'éprouvaient, que le plus souvent, ça rendait malheureux et inutile, mais surtout, que ce n'était pas fait pour les Simili. Outre l'argument évident du manque de coeur pour éprouver un tel sentiment, Ino était désormais convaincue que l'amour n'était pas fait pour les Similis parce que cela ferait plus de mal aux autres qu'à eux. Et maintenant, à cause de l'amour que Yoite lui portait, elle était incapable de réfléchir ou d'agir correctement. Il fallait qu'elle puisse s'éloigner de lui, mais d'abord, il fallait mettre les choses au clair... Mais pas avant d'être sorti de là.

Il fallait en fait qu'elle se souvienne de pourquoi elle était venue à la base. Cette histoire l'aveuglait tellement qu'elle en oubliait son objectif... ainsi que de répondre à la question de Yoite. Or, il fallait qu'elle lui donne une réponse.

Ce que je ferais si tu disparaissais? Je ne sais pas trop... Je me ferai probablement une raison un jour... Mais n'espère pas qu'au début, je fasse comme s'il ne s'était rien passé... Généralement, quand je perds une personne à laquelle je tiens, j'explose dans un premier temps, et seulement après, je me calme... Enfin, j'espère que ce cas ne se présentera jamais. Ca n'est pas parce que je n'ai pas de coeur que perdre quelqu'un ne fait pas mal...

Elle eut un petit rire nerveux. Puis, en faisait un petit bout de chemin avec le magicien, elle remarqua qu'il pleuvait toujours dehors, et au fur et à mesure qu'ils s'approchaient de la sortie, elle se prépara à affronter la pluie, puis finit par remettre sa capuche. Et étrangement, elle se sentait beaucoup mieux en dessous. Peut-être parce que sous la capuche, elle pouvait être qui elle voulait, qu'elle se sentait protégée. Elle l'avait souvent portée, mine de rien. C'était comme une libération. Elle n'était plus exposée au monde extérieur comme avant. Puis son attention revint à Yoite.

Tu as quelque chose contre la pluie? Parce qu'elle n'est pas prête de s'arrêter...

Elle ne pouvait rien savoir des problèmes que le jeune homme pouvait avoir avec la pluie. Tout comme il ne pouvait pas savoir les problèmes qu'elle avait avec son reflet dans le miroir.
Elle continua donc de l'emmener dans les couloirs de la citadelle, en prenant garde à ne pas passer par les axes potentiellement fréquentés ou les lieux d'entrainement. Ils approchaient de la sortie, quand Ino se rendit compte que la citadelle avait quand même bien changé. Elle s'était fiée aux bruits pour les guider, mais si elle avait dû se baser sur sa mémoire, elle aurait eu un peu de mal à retrouver son chemin. Le gros de la citadelle était resté le même, mais certaines allées avaient disparu, certaines salles n'étaient plus accessibles comme elle l'étaient avant, bref, ça avait changé. Il faudrait qu'elle éclaircisse ça plus tard.

*Quoique, j'ai déjà lu quelque chose là-dessus... Quand j'ai fouillé dans les archives de l'Organisation avant de m'enfuir la première fois. C'était quelque chose comme un document qui relatait le statut de la Citadelle. Elle n'est à l'origine prévue que pour les 13 membres censés la composer, mais comme tout Illusiopolis, c'est un monde artificiel... Il n'est donc pas impossible qu'il ait changé. Enfin, on verra plus tard. Pour l'instant, il faut sortir d'ici.*

Oui, pour l'instant, il fallait à tout prix arriver à la sortie, et ce, entiers, et sans éveiller les soupçons.

_________________
Spoiler:
 





I don't want anybody to remember me... Not the way I am now...

But I'll search for every pieces of this jigsaw puzzle that builds the answer to this endless riddle that reveals itself to me: Can a Nobody feel emotions again?

Can a Heart beat anew?


Ino(X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magicien Vert
avatar
Féminin Bélier Cheval
Messages : 117
Date de naissance : 10/04/1990
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 27
Localisation : Dans les ténèbres de ton coeur

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maîtrise des plantes, transformation et livitation
Point fort: Sa rapidité d'action, les plantes...
Point faible: L'influence des gens, le feu...

MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   Mer 1 Mai 2013 - 21:22

En entendant les paroles d'Ino, il y eût comme un grand feu d'artifice de bonheur qui se mit à exploser dans le cœur de Yoite. Comment est-ce qu'une personne qui avait perdu son cœur pouvait-elle lui donner une telle réponse ? Elle était forte d'émotions et de sincérités, tout ce qu'il ne pensait pas entendre venant de sa part. Selon lui, elle allait lui dire qu'elle s'en fichait royalement qu'il meurt et que sa vie allait continuer à tourner sans problèmes malgré qu'il ne soit plus à ses côtés, mais heureusement, il s'était trompé. Dehors, il pouvait bien pleuvoir, ça lui était bien égal, car aux côtés d'Ino, un soleil brillait de milles feux et ne semblait pouvoir être gâché par aucun obstacles, un soleil éternel qui rendait sa vie meilleure et qui portait un nom que la simili ne semblait pas encore avoir entendu ou faisait semblant de ne pas le connaître, mais ce n'était pas grave, car Yoite pensait qu'elle finirait, un jour, par comprendre ses sentiments et les accepter.

*N'entendre que ces simples mots venant de tes délicieuses lèvres me fait un bien fou... Ino moi aussi j'entrerais dans une rage folle si tu disparaissais*

Se mit à penser le magicien vert en ayant un sourire béat, qui ne dura pas plus de quelques minutes, car elle se mit à lui poser une question bien délicate, ce qui eût l'air de profondément l'ennuyer. Il ne dit rien, puis vit, avec un regard qu'il essayait de rendre impassible, la jolie simili remettre sa capuche, ce qui ne lui permettrait plus de voir ses beaux yeux et qui cacherait par la même occasion ses jolis cheveux, heureusement que quelques mèches avaient l'air d'être encore visible, ça lui permettait de ne pas oublier à quoi ressemblait le doux visage d'ange qui se cachait sous cette capuche protectrice.

*Bien sûr que j'ai quelque chose contre la pluie ! Je me transforme en fille dès que ma tête entre en contact avec de l'eau froide !!! Si elle me voit comme ça, elle va prendre peur et ça sera définitivement terminé entre nous deux ! Ahhhh c'est la catastrophe ! Qu'est-ce que je vais faire ? Je ne peux pas lui dire la vérité et encore moins lui inventer un mensonge ! Satanée sorcière, la prochaine fois que je la revois, je la fracasse ! Me jeter un sort, à moi, alors que je rencontre le grand amour de ma vie, c'est vraiment trop cruel !!!*

En ayant toutes ces pensées qui défilèrent dans sa tête, Yoite essaya de rester le plus calme possible, mais c'était dur, c'était une situation si délicate qu'il ne savait comment rester zen et le pire dans toute cette histoire, était qu'ils se rapprochaient de plus en plus de la sortie. Comment lui avouer son secret sans la dégoûter, ni la brusquer ? Plus il y pensait et plus ça fumait dans sa tête, ce qui commençait à lui donner la migraine. Lorsqu'ils furent très proche de la sortie, Yoite vit un objet par terre et il s'en approcha pour se baisser et le retourner dans tous les sens possibles et inimaginables pour être sûr qu'il ne rêvait pas, mais ce n'était pas le cas, c'était bien la réalité et donc, Yoite avait bel et bien devant lui, une cape reliée à une capuche qui lui était destinée. Comment il le savait ? Il y avait un petit mot à l'intérieur sur lequel était écrit noir sur blanc que ceci était pour Yoite. Il n'y avait pas de signatures, mais le principal intéressé n'avait aucun doutes sur l'identité du simili qui venait de lui retirer une épine du pied en lui donnant un grand coup de main innatendu. Il plaça le tout sur sa tête, puis rangea le mot et se releva en ayant l'air aussi heureux et émerveillé qu'un gosse qui venait de recevoir un cadeau.

"Je suis paré pour la pluie. Allons-y !"

*Merci beaucoup... aniki*

Pensa très fort Yoite en sachant très bien que le seul qui ait pu pensé à lui, c'était son grand-frère qui lui laissait des indices pour lui faire comprendre que même sans son cœur, il serait toujours là pour le guider et le protéger, ce qui fit grandir en lui l'espoir que son projet de fabriquer des cœurs était une excellente idée. Oui, pour Ino, pour Yukimi, il se donnerait à fond pour leur donner un nouveau cœur tout beau tout neuf. Tout en pensant à cette folie assez complexe à réaliser, il se rendit compte qu'ils se trouvaient à présent devant la porte qui leur permettrait de s'échapper de cet endroit maudit. Oui, il s'échapperait de cette citadelle ténèbreuse dont il n'avait plus rien à faire à l'intérieur, car il avait trouvé ce qu'il cherchait et bien plus encore. Cependant, s'évader d'ici tout seul, ce n'était pas drôle, il savait qu'elle avait des obligations à Illusiopolis, mais lui en voudrait-elle s'il l'enlevait ? En y pensant, il eût une très grande envie de la kidnapper et de l'emmener prendre quelques jours de vacances sur les Îles du Destin qui lui plairaient sûrement.

Il l'imaginait étendue sur une serviette de bain et habillée d'un bikini tandis que lui irait cueillir des noix de coco, des bananes et d'autres fruits pour lui faire une belle salade de fruit qu'ils mangeraient plus tard, tout les deux sur la fameuse serviette où la jeune femme se serait bronzée dessus presque toute la journée. En étant à fond dans son délire, il sourit et rougit très légèrement. Lui qui jusqu'à présent n'avait pensé qu'à lui, se surprenait à penser aux autres et à leur bonheur, mais aussi, c'était la première fois qu'il pensait à des vacances sur une plage, lui qui avait peur de l'eau à cause de sa transformation, venait d'oublier complétement ce petit détail, car avec elle, tout ses soucis semblaient s'être envolés, il était tellement bien avec elle qu'il avait presque l'impression qu'il lui poussait des ailes. Malheureusement, à cause d'une fichue porte, il dû redescendre de son petit nuage rose pour affronter la réalité


"Bon et bien, il est temps d'affronter la pluie, ce qui annonce nos futurs séparations"

Il lui fit un grand sourire tout en fermamnt légèrement les yeux, l'air de lui dire silencieusement "Ne t'en fais pas, tout ira bien", puis il ouvrit les portes et sorti le premier, au moins, s'il y avait un comité d'accueil, ce serait lui qui jouerait le rôle du bouclier humain et qui, s'il le pourrait, contre-attaquerait pour sauver la demoiselle, car bien qu'il n'en avait pas la classe ni le statut, pour elle, ça lui plairait de jouer le rôle du chevalier servant prêt à donner sa vie pour protéger la demoiselle en détresse. Par chance, hors de la citadelle, personne fit son apparition pour attaquer et rien ne se présenta pour les empêcher de sortir, bref, sans le gardien de prison pour garder les prisonniers et sans le dragon qui gardait la tour pour empêcher la princesse de s'enfuir, c'était une parfaite évasion qui se terminerait en solo.

"Même si je pars de ce monde, je n'oublierais pas les promesses que je t'ai faites, je vais lutter de toutes mes forces pour les réaliser. En faites, je ne sais rien de tes sentiments, je ne veux pas précipiter les choses, je ne veux pas t'obliger à m'aimer, ne t'en fais pas, si mes sentiments te dérangent, je me tairais et ferait comme si jamais rien de tout cela n'avait existé, j'enfourais tout ce que je ressens pour toi dans un petit coffret caché au plus profond de mon cœur, comme ça, je ne t'ennuyerais plus, je ne veux pas être un fardeau pour toi, laisse-moi juste garder en moi l'espoir qu'un se reverra un jour"

Son coup de foudre était tellement fort qu'il sentait ses yeux le piquer et heureusement, grâce à la longue capuche qui cachait très bien son visage, ainsi que ses yeux, elle ne pu pas voir qu'une ou deux larmes silencieuses s'échappèrent de ses yeux. S'en rendant compte, il soupira, puis se ressaisit et reprit sa route comme si rien ne s'était passé. Pendant ce temps, une petite rose blanche se mit à pousser dans les cheveux de la demoiselle tout en s'emmêlant avec ces dernier pour qu'elle ne tombe pas et que ce petit cadeau lui plairait et qu'il resterait au moins toute la journée dans sa jolie chevelure, cette rose, c'était bien sûr Yoite qui l'avait faite poussée en utilisant son pouvoir.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un bruit silencieux...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un bruit silencieux...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bébé et le bruit en voiture
» mes chaises anti-bruit
» jeux "qui font du bruit"
» Un homme poursuit une école à cause du bruit
» [résolu]bruit de claquement quand j'actionne le chauffage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts News Adventures RPG :: RPG - Kingdom Hearts :: Illusiopolis-
Sauter vers: